TELEPHONIE: LE CONGO ET GABON OPTENT POUR UN ROAMING A MOINDRE COUT - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Coopération

TELEPHONIE: LE CONGO ET GABON OPTENT POUR UN ROAMING A MOINDRE COUT

L’Agence de régulation des postes et des communications électroniques du Congo (ARPCE) et l’Autorité des communications électroniques et des postes du Gabon(ARCEP) ont procédé, le mardi 15 octobre 2019,  à la signature d’un protocole  d’accord sur les principes de base pour la mise en œuvre du «  free roaming ». Signé à Brazzaville par Yves CASTANOU, Directeur Général de l’ARPCE et Lin MOMBO, Président du Conseil de Régulation,  l’accord vise à faciliter aux usagers en roaming  dans l’un ou l’autre pays d’émettre ou recevoir des appels à des tarifs plus favorables. Il s’agit, entre autres, de permettre à ces derniers de recevoir gratuitement des appels dans la limite des 300 premières minutes par abonné et, ce durant un mois.

C’est au siège de l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques du Congo que ce protocole d’accord qui prendra effet au plus tard le 31 décembre 2019 a été signé. Cette action s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération et de l’intégration entre les Etats  de la sous-région Afrique centrale en général et les deux pays en particulier. Une suite logique à la feuille de route adoptée lors de la conférence des régulateurs des télécommunications tenue à Malabo en aout 2018 visant la mise en place d’un roaming à moindre coût en Afrique Centrale . « Notre initiative s’intègre parfaitement aux actes additionnels de la communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale et à l’engagement des Chef d’Etats  à renforcer la cohabitation et la promotion d’un marché commun en adéquation avec la vision de la CEMAC », a indiqué Yves CASTANOU, Directeur Général de l’ARPCE.

Le free roaming qui est un service proposé aux abonnés d’un réseau mobile leur permettant d’utiliser leurs numéros de téléphone pour émettre ou recevoir des appels à des tarifs définis dans ce protocole d’accord lorsqu’ils sont dans l’un ou l’autre pays des parties signataires dudit accord vient mettre un  dispositif qui va faciliter la mobilité des populations à travers les technologies de l’information et de la communication(TIC).

S’articulant autour de cinq (5) points les plus essentiels, le document dudit protocole précise les points sur lesquels les deux parties conviennent. Il s’agit entre autres  de : « La mise en place, dans chaque pays, d’un comité national de technique de piloté par l’autorité de régulation et comprenant l’ensemble des opérateurs ; des échanges d’informations tarifaires et techniques entre les deux autorités nationales de régulation ; la  mise en place de la gratuité de la réception des appels pour les usagers en roaming dans la limite des 300 premières minutes par abonné et dans la limite d’un mois ; la facturation des  appels des abonnés en roaming au tarif local dans le réseau du pays visité, dans la limite d’un mois ; la facturation de tous les appels vers les deux pays  des parties au tarif local le plus élevé, dans la limite d’un mois,…».

Un accord aux opportunités multiples!

L’accord signé entre les deux institutions jouant le rôle de régulateur vise à faire tomber certaines barrières existant entre les Etats en matière de téléphonie mobile. En effet, le free roaming qui est au cœur de cet accord viendra palier aux problèmes relatifs au paiement des couts élevés des frais  de réception et d’émission d’appel qui « …étaient de 500 francs CFA  par minute pour un appel reçu et 2000 francs CFA par minute pour un appel émis. Mais grâce à ce protocole, tu peux aller au Gabon avec ton téléphone ou un Gabonais peut venir au Congo avec le sien et recevoir tes appels ou les émettre sans payer ces frais qui existaient avant. Le deuxième avantage de ce free roaming c’est le fait que tu peux te retrouver au Gabon avec ton numéro d’ici mais tu vas payer tes appels  au même tarif que le Gabonais : si l’appel coute 100f au Gabon, tu payeras aussi 100 francs », a détaillé Wilson BOKATOLA, Chef de service opérateurs et prestataires à l’ARPCE.

L’accord qui bénéficie beaucoup plus aux usagers qu’aux gouvernements va favoriser l’augmentation du trafic en matière d’appel téléphonique entre la République du Congo et la République du Gabon. Il donne aussi la possibilité aux usagers de ces deux pays de ne plus chercher à s’acheter des sims  dans l’un ou l’autre pays où ils peuvent se trouver en voyage, ce  en raison du fait que les tarifs seront identiques à ceux des usagers locaux.

A noter que le projet vise à mettre en œuvre ce service dans l’ensemble des pays membres de la sous-région.

Photo : Vue du siège de l’ARPCE (image d’archive).

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top