Football

SPORT/COUPE DU MONDE QATAR 2022: TOURE AHMED SEKOU A-T-IL VOLE LES DIABLES-ROUGES ?

Dans le cadre de la 3ème journée des éliminatoires de la coupe du monde 2022, les congolais se sont rendus à Lomé pour affronter les togolais ce samedi 9 octobre.

Les 2 équipes avaient obligatoirement besoin d’une victoire pour se relancer dans le groupe H. Les éperviers entament le match pied au plancher puisque Mafoumbi est déjà sollicité (2e min). Ngavoula répondra aux togolais par un tir trop écrasé (8e min). Togolais et congolais se créeront encore des occasions lorsque Mafoumbi déviera un tir togolais en corner (10e min) et que son homologue Barcola fera de même sur un tir Makouta (12e min). A la suite d’une superbe phase de jeu en triangle des congolais, ravi Ntsouka voit son centre dévié par Romao dans ses propres filets. Le Congo mène 1-0. Piqués au vif, les togolais se réveillent mais Mafoumbi (auteur d’un bon match) gardera ses filets inviolés jusqu’à la fin de la première période. Au retour des vestiaires, les togolais prennent encore le jeu à leur compte. Ils sont récompensés de leurs efforts grâce à Placca Fessou qui remet les pendules à l’heure (56e min).

La rencontre est ouverte et peut basculer d’un côté comme de l’autre. Prestige Mboungou est proche de le faire mais s’empêtre avec le ballon dans la surface (79e min). 4 minutes plus tard, ce denier (auteur d’un match intéressant) va encore déborder côté droit et centrer pour Béni Makouana, lequel verra son tir contré par une main togolaise. Sans hésiter, l’arbitre guinéen Touré Ahmed Sékou désigne les 11 mètres. Alors que le ballon est posé sur le point de pénalty, l’arbitre change de décision en sifflant un corner, convaincu par son assistant que la faute de main n’existait pas. Ce fait de jeu scellera finalement le résultat nul de la rencontre.

La fameuse 83e minute !

Les congolais à l’instar de Mayembo (il a écopé d’un carton rouge pour véhémence) sont sortis furieux de la rencontre, s’estimant être volés par l’arbitrage. Tout en soulignant qu’un pénalty n’est pas toujours synonyme de but, la loi 5 de l’international board sur ce fait de jeu est clair : « les décisions de l’arbitre sur les faits en relation avec le jeu sont sans appel. Cependant sous réserves que le jeu n’ait pas repris, l’arbitre peut revenir sur sa décision s’il se rend compte que celle-ci est incorrecte ou, à sa discrétion, à la suite d’un avis d’un arbitre assistant vidéo ou de terrain. ». Dans le cas d’espèce, et au-delà de toute suspicion, l’arbitre guinéen n’a rien fait d’illégal. Il a certainement eu un doute et a consulté son arbitre assistant comme il l’aurait fait en cas d’assistance vidéo. Le match retour contre le Togo est programmé pour ce mardi 12 octobre.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top
Translate »