SPORT: LE CORONAVIRUS ET SES LOURDES CONSEQUENCES ECONOMIQUES SUR LE FOOTBALL SUSCITENT DES INQUIETUDES - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Société

SPORT: LE CORONAVIRUS ET SES LOURDES CONSEQUENCES ECONOMIQUES SUR LE FOOTBALL SUSCITENT DES INQUIETUDES

Les nombreux reports de matchs et/ ou  le choix de les  faire jouer à huis clos pour éviter la propagation du Covid-19 impactent  négativement l’activité sportive et pourraient, si on y prend garde, entrainer des pertes d’emplois à des milliers de gens. L’option du  huis clos  appliquée pour les matchs retour de la ligue des champions opposant Valence à Atalanta bergame et PSG à Dortmund donne l’aperçu sur les pertes en millions d’euros dues à cette mesure de précaution bien qu’elle soit  nécessaire.

Dans le but de limiter la propagation de la pandémie du coronavirus les autorités de certains pays ont pris des mesures allant jusqu’à suspendre certaines compétitions sportives. Le football qui draine le plus de monde dans les stades fait partie des sports durement impactés par ces mesures aux énormes conséquences économiques. Les pertes économiques dues aux suspensions des compétitions et au choix du huis clos lors des matchs affectent les professionnels et l’ensemble des agents qui travaillent lors de ces rencontres.

En Chine où la maladie s’était déclarée, toutes les compétions sportives ont été suspendues. Les hôtesses, personnels de sécurité, employés de restauration, techniciens, partenaires, salariés des clubs  et ceux évoluant dans le secteur touristique peuvent se retrouver en situation difficile si on n’y prend garde.

Le huis clos imposé au PSG dans le cadre du match retour de la Ligue des champions, contre le Borussia Dortmund, le mercredi 11 mars 2020, représente un manque à gagner pour le club français. Le RMC Sport indique que ce sont plus de 3.500 personnes qui devaient travailler mercredi soir au Parc des Princes, à l’occasion de la réception de Dortmund pour le huitième de finale entre les deux équipes. Le média français précise que «  Pour le Paris Saint-Germain, l’impact financier de cette mesure avoisinerait les 10 millions d’euros.  La perte comprend  des recettes de la billetterie, des buvettes, des boutiques, ainsi que les sommes déjà engagées pour les prestations de service ». C’est un manque à gagner très important pour le club de la capitale, mais la perte est encore plus désastreuse pour les prestataires, d’autant que les rencontres resteront à huis clos au moins jusqu’au 15 avril.

L’absence des supporters dans les stades n’impacte pas seulement sur les clubs mais aussi  sur le secteur touristique qui tire profit des déplacements des spectateurs d’un pays à un autre ou d’une ville à une autre.

Peur  en Afrique !

Le continent africain qui semblait être épargné du phénomène  enregistre de jour en jour des cas de contamination au Coronavirus. Une situation qui  laisse planer le doute sur la tenue des rencontres sportives comptant pour la 3ème journée des éliminatoires de la CAN 2021 prévues dans moins de deux semaines. Certaines fédérations de foot du continent affichent leurs inquiétudes face aux effets du Covid-19 et préconisent l’option du report plutôt que du huis clos appliqué dans certains pays européens. Le  Kenya et de la Gambie font partie de ceux qui  ont émis  le vœu de reporter les matchs. La Kenya veut reporter sa rencontre face aux Comores et la Gambie par le biais de son  sélectionneur, réclame le report des éliminatoires à cause du coronavirus. Des requêtes qui, si elles sont agréées par la Confédération Africaine de Football (CAF), pourraient entrainer un changement de calendrier.

Photo : Le joueur de l’Atalanta après avoir scoré

(Droits réservés)

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top