RENFORCER LES CAPACITER DES CONTROLEURS DES ASSURANCES DE L’ESPACE CIMA - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Economie

RENFORCER LES CAPACITER DES CONTROLEURS DES ASSURANCES DE L’ESPACE CIMA

La conférence Interafricaine des Marchés d’Assurance veut doter les contrôleurs des assurances des outils qui devraient leur permettre d’être plus efficaces. Le thème choisi est non sans importance pour le séminaire qui a lieu à Brazzaville pendant cinq jours.      « La procédure de contrôle sur place des sociétés d’assurance et fondamentaux  de la rédaction du rapport  de contrôle contradictoire ».

Ce séminaire organisé par l’Institut International des Assurances  avec le soutien du ministère congolais des finances est une nécessité, a reconnu   OUATARA DJAGANI, le formateur.  Ce Commissaire Contrôleur en Chef  à la CIMA parlant du rapport de contrôle contradictoire, puisque c’est bien de cela qu’il s’agit a laissé entendre que «  la notion de contradictoire vient du fait qu’après le contrôle sur place les dirigeants des sociétés sont amenés à répondre des  observations faites par le rapport de contrôle. Ce n’est qu’à l’issue de ces observations qu’un rapport définitif est fait. En général on les donc à toujours se prononcer sur ce qui est dans le rapport préliminaire. C’est donc une procédure contradictoire qui une fois  mis en œuvre, le rapport final est transmis à la commission. Le besoin de formation était vraiment là. Une formation qui est destinée aux contrôleurs test  des directions nationales des assurances  qui sont les relais de la CIMA dans nos pays. Ce thème est donc très important puisque chaque jour, chaque mois, chaque année nous faisons des contrôles sur place. Et les effectifs dans ces directions changent parfois ! Il faut donc renforcer les capacités  surtout des nouveaux contrôleurs »

Les contrôleurs  en assurances des quatorze Etats  membres de la CIMA, dont le Congo, ont donc tout à gagner dans ce séminaire.  D’ailleurs, Constant BADIA, Directeur Général des institutions financières nationales qui a présidé l’ouverture de cette formation voit  en les assurances une des nombreuses alternatives aux fluctuations des cours des matières premières dont souffre nombreux Etas dont le Congo : «  …il est impérieux que les économies africaines  renforcent davantage leur coopération dans les domaines  diversifiés de l’économie  pour espérer sortir de la forte dépendance des ressources naturelles »

Photo : Un cliché de la tribune à la cérémonie d’ouverture (Crédit : Groupe Congo Médias)

Audio :Interview de  OUATARA DJAGANI, le formateur

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top