NATIONS UNIES: LE CONGO PLAIDE POUR LA REPRÉSENTATIVITÉ DE L’AFRIQUE AU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L’ONU - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Coopération

NATIONS UNIES: LE CONGO PLAIDE POUR LA REPRÉSENTATIVITÉ DE L’AFRIQUE AU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L’ONU

Le Ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l’étranger, Jean-Claude GAKOSSO a souligné, vendredi 23 octobre 2020, la nécessité pour l’Afrique de siéger au sein du Conseil de sécurité de l’ONU comme membre permanent ayant le droit de véto. Il l’a fait savoir lors de la célébration par Visio conférence du 75ème anniversaire des Nations en république du Congo. La cérémonie au cours de laquelle le Ministre congolais en charge des questions diplomatiques a exprimé cette position que partagent les pays du continent africain a aussi permis à Chris MBURU, Coordonnateur des agences du système des Nations unies au Congo de délivré le message d’Antonio GUTERRES à l’occasion de cette journée. Un message  dans lequel il a invité les citoyens du monde à l’unité pour surmonter ensemble les défis auxquels l’humanité fait face.

Co-présidée par Jean-Claude GAKOSSO, Ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l’étranger et Chris MBURU, Coordonnateur résident des agences du système des Nations Unies, cette célébration virtuelle a été placée sous le thème «L’avenir que nous voulons, l’Onu qu’il nous faut : réaffirmons notre attachement collectif au multilatéralisme», et a connu la participation des membres du corps diplomatique, des chefs d’agences des nations unies et de la société civile.

Invité à prendre la parole pour délivré le message du gouvernement à l’occasion de la célébration des 75 ans d’existence de l’Organisation des Nations Unies(ONU), Jean-Claude GAKOSSO a réaffirmé l’attachement du gouvernement congolais au multilatéralisme et rendu hommage aux pères fondateurs de cet instrument porteur d’espoir pour les générations présentes et futures avant souligner la nécessité de reformer cette institution créée dans un contexte particulier.  

Pour lui le multilatéralisme ne doit plus être fait selon les fantasmes du passé, mais selon les réalités de notre temps  d’où : « L’impérieuse nécessité  de réformer son outil de référence qu’est le Conseil de sécurité afin qu’il assure une représentativité juste et plus efficace et plus honnête de tous les continents ». Le Ministre  a indiqué que sur ce chantier l’Afrique a une position commune, conciliante et consensuelle : « Les pays du continent ne peuvent s’accommoder d’être marginalisés dans les cercles où se prennent les décisions, dans la gouvernance du monde auquel ils appartiennent. Leur voix doit être entendue partout y compris au sein du conseil de sécurité de l’Onu où les justes, s’ils en existent encore, devraient accorder un peu de place aux pays africains au sein dudit  Conseil, en tant que membres permanents à part entière avec le droit de veto ».

Chris MBURU, Coordonnateur des agences du système des Nations unies au Congo

Née le 24 octobre 1945, des cendres de la Société des nations (SDN), à l’issue de  la seconde guerre mondiale, l’ONU a pour rôle de maintenir la paix et la sécurité internationales. Elle  a la mission de promouvoir la coopération entre les Etats membres. Pour le Ministre l’ONU est « Un cadre idéal et demeure une voix incontournable pour la mobilisation de l’action internationale, une action collective dans la recherche de solutions durables ».

Une invite à l’unité

Le Coordonnateur résident des agences du système des Nations unies au Congo a délivré le message d’Antonio GUTERRES, Secrétaire général des Nations unies à l’occasion de cette célébration. Un message dans lequel il souligne l’urgence de s’unir pour tous les citoyens du monde afin de surmonter ensemble les grands défis auxquels l’humanité se trouve confrontée.

Des défis liés, entre autres, l’atteinte de l’objectif lié à la neutralité carbone, atteindre zéro émission nette de gaz à effet d’ici à 2050 : « Nous sommes face aux défis d’une ampleur colossale. Nous pouvons les surmonter, si nous coopérons et faisons preuve de solidarité. En ce jour d’anniversaire, j’invite les femmes et les hommes du monde à s’unir. L’organisation des nations unies n’est pas seulement  à vos côtés : elle vous appartient ; c’est vous, c’est « nous, les peuples ».

Vue des journalistes et participants à la célébration

Les manifestations relatives à la célébration de ce 75ème anniversaire vont se poursuivre tout  au long de l’année. Parmi elles figurent  la session de sensibilisation des journalistes sur les Nations unies, le marathon dénommé « 75kms pour 75 ans » et le sondage « Onu 75 ans », destiné à recueillir l’opinion des populations sur l’avenir qu’elles veulent dans 25 ans quand l’organisation atteindra ses cent ans d’existence.

A noter qu’en république du Congo, outre le bureau du coordonnateur résident, le système des Nations unies compte plusieurs entités au nombre desquelles figurent la FAO, le HCR, l’OMS, l’ONUSIDA,  le PNUD, l’UNFPA, l’UNESCO,  l’UNIC, et l’UNDSS ainsi que 20 autres agences non résidentes qui jouent un rôle dans le développement et le soutien pour atteindre les objectifs de développement durables.

Photo : Le Ministre Jean Claude NGAKOSSO, délivrant le message du gouvernement congolais

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top