LE CONGO CONVIE A LA CONFERENCE INTERNATIONALE DE BEIJING SUR L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET L’EDUCATION

209

En prélude à la tenue  en Chine du 16 au 18 mai 2019  de la Conférence Internationale sur l’Intelligence Artificielle et l’éducation  Anatole Collinet MAKOSSO a reçu en audience  à MA Fulin, Ambassadeur de  la République Populaire de Chine au Congo le jeudi 09 mai. Une rencontre qui a permis aux deux hommes d’échanger  autour  des préparatifs de la participation du Ministre à ladite conférence et de la célébration de la coopération bilatérale entre la Chine et le Congo dans le domaine de l’éducation.

Cette Conférence Internationale sur l’Intelligence Artificielle qu’organisent  conjointement le Gouvernement de la République populaire de Chine et l’UNESCO a pour but  d’étudier les technologies émergentes de l’IA et les pratiques innovantes dans l’utilisation de l’IA dans l’éducation. La Conférence devrait accueillir plus de 500 participants, avec des représentants de haut niveau de chaque État membre, des représentants des agences de l’ONU et d’organisations internationales, des industries de premier plan du secteur de l’IA, des experts académiques, des décideurs politiques et spécialiste.

La rencontre vise entre autres à  fournir une tribune aux États membres, aux organisations internationales, à la société civile et aux industries du secteur de l’IA afin de : « …débattre des questions fondamentales sur la manière dont l’intelligence collective homme-machine doit être développée pour permettre de vivre et travailler à l’ère de l’IA
; échanger autour des tendances les plus récentes en matière d’IA et comment ces tendances façonnent l’éducation et l’apprentissage ;
évaluer les leçons tirées des politiques et stratégies nationales afin de tirer parti de l’IA en vue d’accélérer la réalisation de l’Objectif de développement durable 4
; renforcer la coopération internationale et les partenariats pour promouvoir un usage inclusif, équitable et transparent de l’Intelligence Artificielle dans l’éducation
 » , indique l’UNESCO.

Dans ce contexte le Congo qui entretient une bonne coopération  avec la Chine dans le domaine de l’éducation sera représenté par  Anatole Collinet MAKOSSO, Ministre en charge de l’Enseignement Primaire, Secondaire et de l’Alphabétisation, qui a reçu en audience le diplomate chinois pour évoquer les questions liées  aux préparatifs de la  participation du ministre à cette conférence.

L’entretien  a porté  sur deux points essentiels : «… la participation du ministre à la conférence internationale sur l’intelligence artificielle et l’éducation qui se tiendra en chine et qui est organisée par le gouvernement chinois et  sur l’état actuel de la coopération bilatérale entre la Chine et le Congo dans le domaine de l’éducation », a précisé Ma Fulin.

Sur ladite coopération axée sur l’éducation il est à noter que la Chine met en œuvre des projets au profit des étudiants, agents de l’Etat et élèves congolais, dans l’octroi des bourses d’études et dans la construction des écoles.  L’éducation, les échanges et la coopération dans le domaine culturel  humain constitue un domaine important dans lequel se focalise la coopération Sino-congolaise. Sur  ce point MA Fulin a  annoncé la mise en œuvre en cours de 8 projets. « … actuellement nous sommes en pleine mise en œuvre de huit 08 initiatives majeures lancées par le président Xi JINPING lors du  dernier  sommet ».

Des initiatives qui axent l’aide de la Chine envers le Congo  sur la réhabilitation des écoles et leur équipement en tables bancs  mais  aussi de permettre des échanges culturels et sportifs entre les écoles chinoises et congolaises. Aussi, il  a indiqué que : «  Pour le moment nous avons plusieurs projets mais des petits projets  comme la réhabilitation de quelques écoles congolaises ; les échanges culturels et sportifs entre un lycée chinois et le lycée de la Révolution. Nous sommes prêts à faire des dons en tables bancs pour répondre aux besoins locaux des écoles du Congo ».

Pour profiter de tous les avantages de l’IA et atténuer ses risques potentiels, il convient de réaliser un travail de planification systémique et de prendre des mesures collectives dans le but de réinventer les principaux fondements de l’éducation et de l’apprentissage

A noter que cette conférence consacrera  une demi-journée à la visite d’institutions locales et d’organisations de premier plan du secteur de  l’Intelligence Artificielle.

Photo1 : Le Ministre et l’Ambassadeur lors des échanges.

Photo2 : L’Ambassadeur face à la presse (Droits Réservés)

Contacts de notre Rédaction : gcm.rédaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *