Agriculture

LA PLATE FORME DYNAMIQUE DEUX PIEDS DANS L’AGRICULTURE APPUIE L’INITIATIVE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE D’INCITER LES MINISTRES A L’AGRICULTURE

Dans une déclaration rendue publique ce jeudi à Brazzaville, Philsin WANDZA, Coordonnateur  de cette plate forme a salué l’invite du Président de la République, Denis SASSOU NGUESSO  à l’égard des ministres à qui il demande d’investir dans l’agriculture.
Pour le coordonateur de la plateforme, « le moment est venu  d’expliquer , preuve à l’appui que l’avenir du Congo dépend, pour une large part ,  de notre capacité à exploiter intelligemment les richesses que la nature nous a si largement léguées, offre d’un environnement aussi riche qu’abondant ».
Philsin WANDZA a rappelé quelques chiffres dans son discours. L’agriculture, dit-il, ne représente qu’une portion infime du produit intérieur brut, soit 5%. Avant d’ajouter que celle-ci ne se pratique que sur 2% des terres arables , soit deux millions d’hectares.
L’invite formulée à l’endroit des ministres par le Chef de l’Etat, la plateforme se l’approprie pour autant. « Nos ressources laissent une marge suffisante pour faire face à l’invite du Chef de l’Etat et toute expansion agropastorale sur toute l’étendue du territoire national est possible si nous sommes animés par la même volonté et la même détermination »
La vison du Président de la République va dans le droit fil de l’ambition nourrie  par la plateforme à savoir La Révolution verte accélérée.
Pour le Coordonnateur de la plate forme Dynamique deux pieds dans l’Agriculture, l’invite du Chef de l’Etat mérite d’être élargie aux diplômés sans emplois, aux jeunes filles mère, aux jeunes ruraux et urbains , aux personnes défavorisées , aux préfets, aux sous-préfets , aux Maires ou encore aux parlementaires.
D’ailleurs, la plateforme fait  une proposition concrète allant dans le sens de la vision du Président de la République : « Dans le même élan toujours, dans le but de matérialiser l’invite du Chef de l’Etat, nous demanderons au Ministère de l’agriculture de procéder dans le cadre d’ un élevage responsable et diversifié par un contrat de production avec tous les parlementaires à travers l’achat de 500 milles bovins. Ces 500 milles bovins seront repartis par parlementaire respectivement et le remboursement se fera à base de retenu directe sur leur rémunération par exemple. Pour y arriver, il y a nécessité de création d’un guichet unique comme unité d’évaluation ».

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »