CONGRES PPC

LA MODERNISATION CHINOISE OFFRE DE NOUVELLES OPTIONS DE MODERNISATION A L’HUMANITE

Le 16 octobre, le 20e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC) s’est ouvert à Beijing et Xi Jinping a présenté un rapport au Congrès au nom du 19e Comité central. Entre autres choses, le rapport a établi des dispositions stratégiques pour l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne et a exposé les caractéristiques importantes et les exigences essentielles de la modernisation chinoise, ce qui a suscité une grande attention de la communauté internationale.

Source : CGTN Français

Qu’est-ce que la modernisation chinoise ? Dans le rapport, Xi Jinping souligne que la modernisation chinoise représente la modernisation socialiste menée sous la direction du Parti communiste chinois. Elle partage non seulement des points communs avec la modernisation des autres pays, mais possède aussi, et surtout, des caractéristiques chinoises basées sur les réalités concrètes du pays. La modernisation chinoise se caractérise par la grande taille de sa population, la prospérité commune du peuple tout entier, l’équilibre entre la civilisation matérielle et spirituelle, une coexistence harmonieuse entre l’homme et la nature, ainsi que la poursuite de la voie du développement pacifique.

La modernisation chinoise adhère au concept de développement centré sur le peuple, met l’accent sur le développement harmonieux de l’homme et de la nature et privilégie la coopération gagnant-gagnant. Ce modèle de modernisation, enraciné dans le sol chinois et adapté à la réalité chinoise, insiste sur le fait de promouvoir le développement du pays et de la nation en s’appuyant sur ses propres forces. L’ancien président serbe Boris Tadić a souligné que la Chine avait donné une nouvelle connotation au terme « modernisation » tout en donnant l’exemple aux autres pays.

Dans le même temps, le rapport précise les exigences essentielles de la modernisation chinoise : maintenir la direction du PCC, poursuivre le socialisme à la chinoise, assurer un développement de qualité, développer la démocratie populaire intégrale, enrichir le monde spirituel de la population, réaliser la prospérité commune du peuple tout entier, favoriser la coexistence harmonieuse entre l’homme et la nature, promouvoir la construction d’une communauté de destin pour l’humanité et créer une nouvelle forme de civilisation humaine. Elles couvrent tous les aspects tels que l’économie, la politique, la culture, la société et la civilisation écologique, et constituent un guide d’action pour l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne.

La Chine n’a mis que quelques décennies à réaliser son industrialisation, un processus qui a pris plusieurs siècles aux pays développés. Elle a réalisé le double miracle d’un développement économique rapide et d’une stabilité sociale à long terme. La pratique et l’expérience de la modernisation chinoise ont apporté une contribution importante et fourni une nouvelle option pour la modernisation humaine.

Selon les statistiques, au cours de la dernière décennie, le PIB de la Chine est passé de 53 900 milliards de yuans à 114 400 milliards de yuans, sa part dans l’économie mondiale est passée de 11,3 % à 18,5 % et sa contribution moyenne à la croissance économique mondiale a atteint 38,6 %, soit plus que la contribution combinée des pays du G7. La Chine étant le plus grand pays en développement du monde, la pratique de la modernisation chinoise est en soi une grande contribution au monde.

Dans le même temps, la voie de la modernisation chinoise a diversifié les moyens de modernisation pour les pays en développement. Comme les pays occidentaux ont réalisé en premier leur modernisation, certains théoriciens occidentaux ont affirmé que « la modernisation est l’occidentalisation ». Par conséquent, certains pays en développement ayant transposé le modèle occidental se sont enlisés dans une situation difficile. La pratique réussie de la modernisation chinoise a montré que la modernisation n’est pas la propriété exclusive de l’Occident et que chaque pays peut réaliser un développement à grand pas en trouvant une voie de modernisation adaptée à ses conditions nationales.

La modernisation chinoise met l’accent sur le fait de « poursuivre la voie du développement pacifique » et préconise les échanges et l’inspiration mutuelle entre les civilisations. Elle rompt avec la soi-disant « théorie du choc des civilisations » de l’Occident et crée une nouvelle forme de civilisation humaine qui est inclusive, favorisant ainsi la paix et le développement dans le monde. Selon l’universitaire britannique Martin Jacques, la Chine offre au monde une « nouvelle possibilité », qui consiste à abandonner la loi de la jungle, à ne pas s’engager dans la politique du plus fort et l’hégémonisme, à transcender le jeu à somme nulle et à ouvrir une nouvelle voie de développement civilisationnel caractérisée par la coopération gagnant-gagnant et le partage.

Il n’existe pas de modèle unique de modernisation dans le monde, ni de norme de modernisation universellement applicable. Aujourd’hui, la nouvelle industrialisation, l’informatisation, l’urbanisation et la modernisation agricole de la Chine progressent simultanément, et les civilisations matérielle, politique, spirituelle, sociale et écologique se développent de manière coordonnée. La voie de la modernisation chinoise, qui assure le développement de la Chine et profite au reste du monde, sera de plus en plus vaste et prometteuse !

1 Comment

1 Comment

  1. Avatar

    Pauline

    20 octobre 2022 at 17h05

    Toutefois, une croissance très rapide entraîne des tensions sociales: paysans déracinés et expropriés, villes trop polluées, gestion des déchets encore à résoudre, etc.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top
Translate »