Environnement

JOURNEE MONDIALE DE L’ENVIRONNEMENT : COMBATTRE LA POLLUTION PLASTIQUE

A l’occasion de la 46 ème journée mondiale de l’environnement, la communauté internationale se mobilise contre la pollution due à l’usage des matières plastiques. Dans un message, le gouvernement du Congo, par la voix de son ministre de l’environnement, Arlette SOUDAN NONAULT, rappelle le danger que représentent les matières plastiques pour l’environnement.

Les chiffres sur l’usage des plastiques font froid dans le dos : « Les études menées au niveau international présentent des statistiques très inquiétantes relatives à la pollution par les plastiques. En effet, chaque année, le monde utilise 500 milliards de sacs en plastique. Au moins 8 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans, l’équivalent d’un camion à ordures complet à chaque minute. Au cours de la dernière décennie, l’industrie a produit plus de plastiques qu’au siècle dernier. Dans cette production, 50% du plastique que nous utilisons est à usage unique ou jetable. Quant aux bouteilles en plastique, nous en consommons 1 million chaque minute ».

Ainsi donc, poursuit la déclaration, « le plastique utilisé sans aucune retenue est un bien nuisible à l’environnement et à la santé humaine. C’est pourquoi, dans notre pays , la mesure a été prise pour limiter l’utilisation du plastique pour des raisons strictement environnementales et sanitaire ». En effet, un décret présidentiel réglemente la production, l’importance, la commercialisation et l’utilisation des sacs , sachets et films en plastique.

Plusieurs efforts sont faits au niveau du Congo dans la lutte contre les plastiques. Mais ces efforts, poursuit a déclaration, méritent d’être poursuivis avec l’implication de tous les acteurs

La solidarité internationale est nécessaire….

La ministre, poursuivant sa déclaration, a indiqué : «  L’heure est donc venue pour une action mondiale contre l’utilisation abusive du plastique. Il s’agit pour les pouvoirs publics, le secteur privé, les ONG et associations ainsi que les populations de se montrer créatifs dans la façon de gérer l’environnement dont nous avons hérité et dont nous sommes redevables aux générations futures. La lutte contre le plastique est une lutte pour la préservation de l’environnement.

Photo : La ministre Arlette SOUDAN NONAULT rendant la déclaration (Crédit Groupe Congo Médias)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »