FONDS BLEU : 215 PROJETS D’UN COUT DE 7 MILLIARDS ET DEMI DE DOLLARS VALIDES - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Environnement

FONDS BLEU : 215 PROJETS D’UN COUT DE 7 MILLIARDS ET DEMI DE DOLLARS VALIDES

Un pipeline de 215 projets estimés à près de 7 milliards et demi de dollars, tel est l’un des principaux résultats auxquels sont parvenus les participants  à la troisième réunion du Comité de Pilotage de l’étude de préfiguration du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo  tenue à Brazzaville du  27 au 28 janvier 2020 à Brazzaville , sous le patronage d’Arlette SOUDAN NONAULT, ministre du tourisme et de l’environnement du Congo, et  Coordonnatrice technique  de la Commission Climat du Bassin du Congo. Ces résultats seront soumis à l’approbation des Ministres lors d’une réunion de restitution prévue en  avril prochain à Brazzaville.

La  troisième réunion du Comité de Pilotage de l’étude de préfiguration du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo  intervient un peu plus d’une année après la deuxième tenue du 4 au 5 novembre 2019 à Brazzaville. A la différence de la deuxième, la troisième a été plus prolifique au regard du  nombre de projets validés ainsi que du coût de ceux-ci, signe que les choses se précisent de plus en plus. D’ailleurs, Arlette SOUDAN NONAULT, dans son discours lors de la clôture des assises de Brazzaville a indiqué que « …ce troisième et dernier comité de pilotage de notre étude représente une étape essentielle dans la finalisation de l’étude de préfiguration du Fonds Bleu ».  En effet, en dehors du pipeline des projets, les participants ont validé les termes de référence pour la sélection de la banque de développement chargée d’héberger la ligne de financement du Fonds Bleu et défini les orientations pour le recrutement du cabinet chargé de la mobilisation des Bailleurs de Fonds pour abonder le Fonds Bleu.

Il est à noter que , précise le compte rendu des travaux,   le pipeline des projets validé qui couvre une période de 10 ans,  donne la possibilité aux pays membres de la Commission climat du bassin du Congo de pouvoir l’alimenter en permanence avec de nouveaux projets. Par ailleurs , la détermination à se doter des nouveaux instruments que sont entre autres le pipeline des projets et  les termes de référence pour la sélection de la banque de développement chargée d’héberger la ligne de financement du Fonds Bleu, peut s’expliquer par les résultats mitigés de la COP 25 . Arlette  SOUDAN NONAULT l’a dit lors de la cérémonie d’ouverture des travaux : « les résultats pour le moins mitigés auxquels nous sommes parvenus à la COP 25 nous interpellent à juste titre. Ils nous rappellent l’urgence de disposer dans nos sous régions d’un outil financier, en mesure de concrétiser notre légitime aspiration à réduire notre vulnérabilité face ce phénomène. Nous devons par la mise en œuvre effective des projets contenus dans notre pipeline renforcer la résilience de nos communautés et améliorer leur bien-être.

L’optimisme de Coordonnatrice technique   

«  Le chemin à parcourir est à présent plus court que celui que nous avons parcouru », s’est exprimé Arlette SOUDAN NONAULT qui du reste , au sujet des  résultats de cette réunion du comité de pilotage,  a plutôt affiché un optimisme : « Cette troisième réunion du Comité de pilotage du Fonds Bleu aura en définitive permis de nous doter d’instruments qui peuvent nous laisser dire avec assurance que nous avons désormais notre Fonds Bleu. Dans l’histoire de ce Fonds, qui j’espère longue et féconde, il y aura un avant et un après 28 janvier 2020 ! ». Un optimisme que partagent vraisemblablement les participants dans ce processus qui a commencé en 2018. Il s’agit des points  focaux des pays membres de la Commission du bassin du Congo, le Royaume du Maroc, PNUD 4C Maroc représenté par sa directrice , madame Rajae CHAFIL et dont l’appui à l’organisation de la rencontre est à noter, le programme des Nations unies pour le développement Congo et la CEEAC, tous ayant participé à la réunion.

Rappels sur les étapes du processus

La validation du pipeline des 215 projets  est l’aboutissement d’un long  processus. Les différentes étapes de ce processus sont   la publication de l’appel d’offres de l’étude en octobre 2018 ; la réunion d’analyse et des offres techniques financières des soumissionnaires qui s’est tenue à New York en février 2019 ; la réunion de démarrage de l’étude de préfiguration et de signature du Contrat avec le Cabinet adjudicataire E&Y impact, tenue en avril 2019 ; la tenue de la première réunion du Comité de Pilotage en septembre 2019 ; la tenue de la deuxième réunion du Comité de Pilotage en novembre 2019.

Pour l’avenir, l’agenda prévoit après la restitution aux ministres, la présentation des documents validés aux Chefs d’Etat et de Gouvernement à l’occasion de la tenue du deuxième Sommet de la commission climat du Bassin du Congo prévu le 26 mai 2020 et aux Bailleurs de Fonds lors la Conférence qui leur sera consacrée le 27 mai à Brazzaville .

Photo : Les participants lors de la cérémonie d’ouverture (Crédit Groupe Congo Médias)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top