Education

ÉDUCATION: LE CONGO PLUS QUE JAMAIS ENGAGÉ DANS LA LUTTE CONTRE L’ANALPHABÉTISME ET L’ILLETTRISME

En prélude à la célébration, le 8 septembre  prochain, de la 55ème  édition de la  journée internationale de l’alphabétisation, le gouvernement de la République du Congo a rendu public un message dans lequel il réaffirme sa volonté et son engagement à poursuivre son combat contre l’analphabétisme et l’illettrisme afin de parvenir l’édification d’une société alphabétisée en vue d’une meilleure adaptation des citoyens à l’évolution des nouvelles technologies. Lue par le Ministre de l’enseignement Préscolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Jean-Luc MOUTHOU, cette déclaration fait état des enjeux de cette commémoration couplée, au niveau national, à la 17ème semaine nationale de l’alphabétisation.

Initiée le 17 novembre 1965 par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture(UNESCO) et célébrée chaque le 8 septembre de l’année, la journée internationale de l’alphabétisation est une l’occasion pour les états de réaffirmer leur volonté de combattre l’analphabétisme sous toutes ses formes.

Dans son message, le gouvernement de la république a rappellé l’importance stratégique du combat dans lequel il est engagé, les défis et les enjeux de la 55ème édition de cette  journée  internationale placée sous le thème « L’alphabétisation pour une reprise axée sur l’humain : réduire la fracture numérique ». Le Ministre Jean-Luc MOUTHOU a indiqué que : « L’alphabétisation doit désormais s’appuyer sur la technologie inclusive et utile pour espérer atteindre de manière efficace et efficiente les objectifs dans ce domaine ».

Réaffirmant la volonté du gouvernement de la république de rechercher et de trouver des solutions durables susceptibles de moderniser l’ensemble du système éducatif congolais, le Ministre a précisé que : « Notre but est de parvenir à l’édification d’une société congolaise alphabétisée et scolarisée dans laquelle tous les citoyens seront capables de s’adapter à l’évolution des nouvelles technologies ».

Présentée par l’UNESCO comme l’élément du droit à l’éducation, l’alphabétisation doit permettre l’émancipation des individus et améliorer leur vie en leur procurant plus de capacités à choisir un type de vie qui peut leur convenir. Elle fait partie intégrante d’une éducation et d’un apprentissage tout au long de la vie, fondés sur l’humanisme tel que défini par l’ODD4.

 Au Congo où la célébration de la journée internationale est couplée à l’organisation de la Semaine nationale de l’alphabétisation, une campagne de mobilisation visant à mieux sensibiliser les populations sur l’importance de l’alphabétisation est organisée dans le but de contribuer efficacement à la réduction du taux d’analphabétisme et de l’illettrisme dans le pays. Un moment pendant lequel, le ministère en charge de l’enseignement général à travers la direction générale de l’alphabétisation  et de l’éducation non formelle se lance dans une vaste campagne de sensibilisation pour amener les décrochés scolaires à renouer avec le chemin de l’école.

L’édition 2021 marque également la 17ème édition de la semaine nationale de l’alphabétisation, depuis son instauration en 2004.  Cette semaine placée sous le thème «L’alphabétisation numérique, un appoint nécessaire pour garantir un apprentissage tout au long de la vie» sera une occasion pour les acteurs du système éducatif congolais de réfléchir autour de la question pour,  entre autres, faire l’évaluation de la politique gouvernementale en matière de lutte contre l’analphabétisme et l’illettrisme.

« L’édition 2021 commande de poser un regard neuf sur la manière dont l’alphabétisation peut contribuer à bâtir un fondement solide pour une reprise axée sur l’humain, pendant et après la crise de la Covid-19, en mettant en avant les interactions entre l’alphabétisation et les compétences numériques dont ont besoin les jeunes et les adultes non alphabétisés » , a indiqué le Ministre.

Il a aussi souligné l’impact négatif de la pandémie du Covid-19 sur certains projets mis en œuvre pour lutter contre ce fléau, qui totalise à ce jour 773 millions de jeunes et adultes non scolarisés dans le monde, avant de relevé quelques encourageants résultats déjà enregistrés. Des efforts qui forcent l’admiration et incitent les autorités à s’investir davantage dans l’espoir de réduire considérablement le taux d’alphabétisme et de l’illettrisme dans le pays.

La mise en œuvre des dispositifs spécifiques de formation qui tiennent compte des besoins et de l’environnement des bénéficiaires permet chaque année de réduire progressivement le taux des analphabètes au Congo.

Photo1 : Le Ministre Jean-Luc MOUTHOU lisant la déclaration (Droits réservés)

Contacts de notre rédaction: gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : +242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »