Gouvernance

DÉVELOPPEMENT : LE CONGO ÉVALUE SON PLAN NATIONAL DE DÉVELOPPEMENT 2018-2022

La ministre de l’économie, du plan, de la statistique et de l’intégration régionale, Ingrid Olga Ghislaine EBOUKA-BABAKAS a procédé, le jeudi 19 août 2021, au lancement officiel des travaux de l’atelier d’évaluation du Plan national de développement 2018-2022. Les travaux qui se poursuivront jusqu’au 21 août visent à mieux apprécier non seulement les progrès accomplis, mais les faiblesses constatées dans la mise de cette politique de développement qui est déjà à sa quatrième année d’exécution.

Venus de plusieurs départements ministériels congolais, les participants à cet atelier vont plancher, durant trois jours, sur l’évaluation de cette politique de développement qui va céder sa place d’ici 2022 à au nouveau Pnd en cours d’élaboration.

« Cette évaluation va permettre aux experts de dégager les forces et les faiblesses tant du processus d’élaboration que de la mise en œuvre du Pnd 2018-2022, aux fins de tirer les enseignements nécessaires à l’élaboration du nouveau Pnd 2022-2026 dans une démarche cohérente d’amélioration qualitative et quantitative », a indiqué la Ministre en charge du plan.

Le but de cet atelier a été de sensibiliser l’ensemble des parties prenantes sur le processus et les modalités de l’évaluation dudit plan, de former les acteurs impliqués dans le processus d’évaluation du Pnd 2018-2022 au maniement de l’ensemble des outils devant servir à l’évaluation ainsi qu’à la compréhension des critères d’évaluation et des indicateurs pertinents retenus pour l’évaluation.

Vue des participants à l’atelier

A travers le Pnd 2018-2022, le gouvernement se devait de poursuivre, pendant les deux premières années de sa mise en œuvre, la politique de stabilisation macroéconomique et financière déjà amorcée, de relancer l’économie planifiée à moyen terme et de prendre conscience de l’urgence d’une attention accentuée au secteur social et à la protection des populations, notamment les plus fragiles.

Promulgué en 2018, le Pnd 2018-2022 a été conçu sur trois axes, à savoir le renforcement de la gouvernance sous toutes ses formes, administrative, économique, juridique, sécuritaire et politique ; la réforme du système éducatif et de la formation qualifiante et professionnelle, en vue de valoriser le capital humain ; et la diversification de l’économie.

Au cours de cet atelier, la ministre  a invité les directions des études et de la planification des administrations à accomplir ce travail avec rigueur , transparence et professionnalisme. «Il appartient dorénavant à nos experts de mesurer les répercussions de la triple crise économique, financière et sanitaire sur l’ambition de notre Pnd à la fois réceptacle des réformes économiques et financières du Pref-Cemac, pierre angulaire du programme signé avec le Fonds monétaire international et boussole de notre marche vers le développement »,

Photo : Les Membres du gouvernement après l’ouverture des travaux.

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp: 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »