Environnement

COP23 : LES CONCLUSIONS AU CENTRE D’ECHANGES ENTRE EXPERTS CLIMAT ET PARLEMENTAIRES CONGOLAIS.

Au cours de cette réunion, Arlette SOUDAN NONAULT, Ministre du Tourisme et de l’Environnement a voulu communiquer et échanger autour des conclusions de la cop23 et des échéances futures avec pour objectif de « Sensibiliser l’ensemble du peuple congolais, les partenaires œuvrant dans ce cadre là au Congo, les impliquer dans le processus et les inciter à contribuer aux futures négociations sur l’accord de Paris qui va remplacer le protocole de Kyoto à partir de 2020 ainsi qu’aux échéances à venir

Organisé  le vendredi 16mars 2018 dans la salle des banquets du Palais des Congrès à Brazzaville, cet atelier était une occasion ai cours duquel les experts climat ont présenté aux représentants des deux chambres du parlement les conclusions de la cop23. Ceci dans le but de : « Permettre aux deux chambres du parlement d’avoir le même niveau de connaissance sur les Cop que nous-mêmes qui y participons. Vous êtes en effet les seuls responsables de l’adoption des lois émanant des recommandations et des exigences des accords environnementaux multilatéraux que le gouvernement ratifie au niveau international en engageant la République ». C’est en tous cas ce qu’a déclaré la Ministre.

Cette sensibilisation devrait également permettre à l’administration congolaise de faciliter la prise des décisions et d’en assurer la mise en œuvre sur toute l’étendue du territoire national. Au cours de cet atelier, des experts climat congolais ont fait des présentations sur des différentes thématiques des changements climatiques sur le contexte du changement climatique , les objectifs et les résultats attendus de l’atelier, le décryptage de l’accord de Paris, le décryptage des résultats et décisions de la Cop23, ainsi que les échéances futures , sans oublier le décryptage du sommet One Planet de Paris sur la finance climat. Autres sujet évoqué, le Fonds Vert climat des Nations Unies, la commission climat du bassin du Congo et le Fonds Bleu pour le bassin du Congo qui sont des initiatives interrégionales en matière de lutte contre les changements climatiques.

Dans son discours d’ouverture des travaux de cet atelier, Arlette SOUDAN NONAULT a invité les participants à suivre ces présentations avec une attention particulière afin de contribuer à l’élaboration de la position nationale congolaise qui sera présentée à la Cop24 sur les thèmes en débat.

Photo: La photo de famille des parlementaires avec la ministre après l’atelier( Crédit Groupe Congo Médias).

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »