Coopération

COOPÉRATION/SANTÉ: LA BANQUE MONDIALE SATISFAITE DU PARTENARIAT QUI LA LIE AU CONGO

« La BM est très satisfaite d’avoir accompagné le LNSP  dans le cadre du projet qu’on appelle le Projet de réponse d’urgence à la covid-19 d’un montant de 23,3 millions de dollars, et également  d’avoir intégré ce dispositif dans le cadre de notre réponse sur le plan régional (NDLR :Projet REDISSE IV qui permettra de financer les travaux de construction d’un Laboratoire national de santé publique à Pointe Noire). Vous  savez, les maladies ne connaissent pas de frontières, donc, il faut une réponse globale, mais il faut aussi une réponse régionale pour sauvegarder la santé de la population, condition sine qua non du développement ».

Le Vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Ousmane DIAGANA, a visité, le mardi 29 mars 2022 à Brazzaville, le Laboratoire national de santé publique (LNSP) et le complexe INS-CASP en construction. C’est dans le cadre de la poursuite de sa mission de travail à Brazzaville que ce cadre des Nations unies a effectué une descente dans ces structures qui bénéficient de l’appui de la Banque mondiale à travers les projets Pruc-19 et REDISSE IV, pour la première, et le PSTAT pour la seconde.  

Au Laboratoire national de santé publique où la délégation de la banque était accompagnée des ministres en charge du Plan et de la Santé, Ingrid Olga Ghislaine EBOUKA-BABACKAS Gilbert MOKOKI, le Vice-président a d’abord suivi une brève  présentation de cette structure avant d’effectuer une visite des installations du laboratoire.

Une présentation au cours de laquelle le Pr. Fabien Roch NIAMA, Directeur général de LNSP, a présenté les trois principaux défis à  relever afin de moderniser le LNSP et  le hisser au niveau d’un laboratoire Pasteur. Il s’agit de l’actualisation des textes,  la modernisation et l’extension des activités et le défi de la qualité qui vise la certification du laboratoire.

Au sortir de la visite guidée qui lui a permis de se faire une idée précise sur les travaux en cours dont l’exécution est rendue possible grâce aux financements de la Banque mondiale à travers le Projet de riposte d’urgence à la Covid-19 et le Projet Régional d’amélioration des systèmes de surveillance des maladies en Afrique centrale, phase IV (REDISSE IV), Ousmane DIAGANA a exprimé son satisfecit au regard du partenariat qui lie la Banque au  gouvernement de la République du Congo.

La délégation et les membres du gouvernement face à un échantillon des cadres et agents du LNSP

« La BM est très satisfaite d’avoir accompagné le LNSP  dans le cadre du projet qu’on appelle le Projet de réponse d’urgence à la covid-19 d’un montant de 23,3 millions de dollars, et également  d’avoir intégré ce dispositif dans le cadre de notre réponse sur le plan régional (NDLR :Projet REDISSE IV qui permettra de financer les travaux de construction d’un Laboratoire national de santé publique à Pointe Noire). Vous  savez, les maladies ne connaissent pas de frontières, donc, il faut une réponse globale, mais il faut aussi une réponse régionale pour sauvegarder la santé de la population, condition sine qua non du développement ».

Soulignant l’importance stratégique des laboratoires de santé, le Vice-président de la BM a indiqué que « Laboratoire nationale de santé publique occupe une place de choix dans le dispositif national de santé en ce sens qu’il joue un rôle capital dans l’alerte par rapport aux maladies, aux épidémies, dans la collecte et l’analyse des données pour confirmer où informer des situations d’alerte par rapport aux maladies ».

La descente de terrain qui s’est poursuivie à Mpila, dans le 5ème arrondissement de Brazzaville, a permis au Vice-président de la BM pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre de visiter le Complexe Institut national de la statistique (INS) – Centre d’application de la statistique et de la planification(CASP) en construction. Site sur lequel s’érigent deux principaux bâtiments (R+5 et R+3), dont la première pierre a été posée en février 2021, qui permettront aux cadres et agents de ces deux institutions de travailler dans les meilleures conditions afin de favoriser  l’existence d’un système statistique performant dans le pays.

Visite au terme de laquelle Ousmane DIAGANA a souligné l’importance des données statistiques et s’est réjoui de l’implication de la BM dans le processus de construction de ce complexe.

Photo 1 : Vue de la délégation lors de la visite guidée.

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp :+242 06 629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »