CONVENTION D’ABIDJAN: LE CONGO EXAMINE LES PLANS D’ACTION DES PROTOCOLES ADDITIONNELS - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Environnement

CONVENTION D’ABIDJAN: LE CONGO EXAMINE LES PLANS D’ACTION DES PROTOCOLES ADDITIONNELS

Examiner les documents des projets des plans d’action des protocoles additionnels de la Convention d’Abidjan pour apporter les amendements nécessaires à leur alignement avec les priorités et les programmes nationaux, tel est l’objectif affiché par l’atelier de consultation nationale ouvert le mardi 26 novembre 2019 à Brazzaville. Ces assises qui s’étendront jusqu’au mercredi 27 devraient permettre aux experts de contribuer à faire refléter les points de vue du Congo dans les documents finaux, de ces plans axés sur la gestion durable des zones marines et côtières en Afrique, à adopter lors de la 13ème conférence des parties contractantes les additionnels.      

Placé sous l’autorité d’Arlette SOUDAN NONAULT, Ministre du tourisme et de l’environnement, l’atelier ouvert par Germain MPASSI MOUMPASSI, Directeur général du développement durable, représentant la ministre empêchée,  s’inscrit dans le cadre d’une série de consultations nationales, en vue d’amender les projets des plans d’action des quatre protocoles additionnels dans l’optique de les transposer dans les corpus législatifs et règlementaires des pays parties à la Convention d’Abidjan. Il s’agit précisément du  protocole de : Pointe Noire sur  la gestion intégrée   des zones côtières ; Bassam sur la pollution des sources et d’activités terrestres ; Malabo sur les normes environnementales associées aux activités pétrolières et gazières offshore et de Calabar sur la gestion durable des mangroves.

L’objectif poursuivi par cet atelier est de « (…) présenter les projets des plans d’action des protocoles additionnels ainsi que la politique régionale aux parties prenantes que vous constituez, afin de recueillir vos contributions et commentaires, en vue d’améliorer et finaliser lesdits plans d’action qui seront approuvés à l’occasion d’une prochaine rencontre régionale », a indiqué Germain MPASSI MOUMPASSI.

Pour Richard DACOSTA, Chargé des programmes de la convention d’Abidjan, Représentant le Secrétaire général de ladite convention, la tenue de ces assises est un pas important vers les prochaines étapes : « ces consultations nationales marquent le début d’un long processus d’appropriation et de nationalisation des axes majeurs   de ce qui deviendra plus tard  les plans d’investissement multi sectoriel.( …)  j’ose espérer que les deux jours des travaux permettront aux experts congolais d’unir leurs idées à celles des autres parties contractantes pour développer le potentiel économique de notre écorégion à travers une bonne planification spatiale, marine et côtière ».

Les différentes ressources indispensables aux économies nationales et à la sécurité alimentaires et nutritionnelle des populations que regorgent les écosystèmes du milieu marin et côtier présentent des enjeux considérables quant à leur conservation et leur gestion durable d’où la nécessité pour le Congo de promouvoir une politique qui tienne compte du respect des dispositions règlementaires en matière de préservation de l’environnement et gestion durable des ressources naturelles. S’inscrivant dans cette optique, le Directeur général du développement durable a laissé entendre que le Congo  met en œuvre quelques initiatives en lien avec  la préservation des écosystèmes marins. Il s’agit, entre autres, « (…) du projet de création d’une aire marine protégée  dans la Baie de Loango qui est un sanctuaire et un lieu de reproduction des tortues marines ».

Les résultats des travaux de cet atelier seront d’une importance capitale pour le pays. Ils  devront refléter les points vue du Congo dans les documents finaux à adopter lors de la 13ème conférence des parties contractantes à la convention d’Abidjan  qu’abritera Brazzaville en avril 2020.

Photo 1: Le Présidium de la cérémonie (Crédit Groupe Congo médias)

Photo 2 : Vue des participants lors de l’ouverture des travaux (Crédit Groupe Congo médias)

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp: 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top