CONGO/RCA : L’INTERCONNEXION FIBRE OPTIQUE AU CENTRE D’ECHANGES ENTRE LES MINISTRES DES DEUX PAYS

219

Léon Juste IBOMBO et Juste GOURNA ZACKO respectivement, ministre congolais et centrafricains des postes et télécommunications ont eu un entretien le mardi 20 novembre 2018 à Brazzaville. Un entretien consacré à l’interconnexion des deux pays à la fibre optique. Un projet financé par la Banque africaine de développement.

A quel niveau se trouve la RCA ?

Le ministre centrafricain, Juste GOURNA ZACKO, a indiqué, répondant aux journalistes après son entrevue avec son homologue congolais que « …au niveau de la RCA nous sommes sur le projet d’étude pour déceler l’entreprise qui va exécuter ce projet. Nous avons déjà mis en place l’unité de coordination, les études sont entrain d’être faites et je pense que dans un très proche avenir ces études seront finalisées ».

Capitaliser l’expertise congolaise

Le Centrafricain a en outre précisé que : «  les études ont été faites déjà depuis le Congo jusqu’a Salo (NDLR : localité de la RCA) et c’est la coordination congolaise fibre optique qui a fait ce travail. Etant donné qu’une bonne partie de ce tronçon se trouve sur le territoire centrafricain, je suis venu discuter avec mon homologue congolais pour voir comment nous allons faire pour que cela soit géré convenablement entre les deux pays ». Par ailleurs, il a renchéri qu’une solution a été trouvée : «  Je pense que mon collègue a trouvé la juste solution.   Les études ayant été faites dans le cadre du projet Congo, l’exécution du projet va se faire par le Congo et les deux pays vont s’entendre sur le tronçon de la frontière entre Bomassa (NDLR : localité congolaise) et Salo longue de 146 kilomètres, pour que le Congo soit entré en possession  de ce qu’il a déboursé dans ce projet ».

Juste GOURNA ZACKO a aussi souligné que lors du séjour de trois jours au Congo avec sa délégation un travail technique a été fait entre le Coordonnateur du Projet fibre optique de son pays , François Xavier DEKOUPOU et Yvon Didier MIEHAKANDA, Coordonnateur du Projet CAB Congo.

Une interconnexion attendue pour 2020

Au départ de la ville du Congo, la fibre optique sera installée sur le lit de la rivière Sangha à partir de Pokola en passant par Ouesso et Bomassa (localité congolaise à la frontière), sur une distance de 136 kilomètres, et sur le territoire centrafricain 147 kilomètres entre Bomassa et Salo. A partir de Salo jusqu’à Bangui, les travaux seront exécutés par l’équipe fibre optique de la RCA, a t-ton appris. Pour les travaux à exécuter en sous fluvial, a expliqué Yvon Didier MIEHAKANDA , « l’étiage de la rivière Sangha ne permet pas de travailler entre janvier et juin 2019. Les travaux de cette interconnexion ne pas commencer avant le mois de juin. Une fois qu’on commence les travaux, en sept mois l’interconnexion sera effective c’est-à-dire qu’on arrivera au janvier 2020.

Photo : Le ministre centrafricains répondant aux questions des journalistes, à sa gauche son homologue congolais ( crédit Service Communication Ministère )




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *