CONGO/PRISP : SIGNATURE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE CINQ OSC ET LE GOUVERNEMENT SUR LA REDEVABILITÉ - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Gouvernance

CONGO/PRISP : SIGNATURE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE CINQ OSC ET LE GOUVERNEMENT SUR LA REDEVABILITÉ

Le projet des réformes intégrées du secteur public (PRISP) financé par la Banque mondiale a procédé, le vendredi 31 juillet 2020, à la remise de la convention de partenariat signée entre le Gouvernement et les organisations de la société civile (OSC). Sélectionnées dans le cadre de la mise en œuvre de la composante3, sous-composante 2 du PRISP visant à soutenir la redevabilité sociale et l’engagement citoyen, les cinq OSC signataires ont reçu les conventions signées par madame le ministre du plan, de la statistique, de l’intégration régionale, des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande et le coordonnateur du Projet des réformes intégrées du secteur public.

La signature de cette convention de partenariat entre le Gouvernement et les organisations de la société civile congolaise a constitué une étape décisive dans le processus de mise en œuvre effective de la sous composante 2 visant à intégrer la mobilisation et l’implication des citoyens dans la définition, la mise en œuvre et le suivi des réformes de gouvernance en République du Congo.

L’objet de la mission pour laquelle cinq OSC sélectionnées sur base des critères objectifs ont signé les conventions, est de renforcer les capacités des organisations de la société civile retenues afin de leur permettre d’entreprendre des actions sociales efficaces de redevabilité en lien avec la gestion des finances publiques. Ces conventions sont signées conjointement par les OSC et madame Ingrid Olga Ghislaine EBOUKA-BABACKAS, ministre du plan, de la statistique, de l’intégration régionale, des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande, pour le compte du Gouvernement. Les cinq OSC concernées sont, l’Association des Femmes Juristes du Congo (AFJC), de la commission diocésaine justice et paix, de la Fondation Niosi, du Forum des Jeunes Entreprises du Congo (FJEC) et de l’Action Evangélique pour la Paix (AEP).

Les représentantes de l’association des femmes juristes du Congo lors de la signature de la convention

Ces organisations de la société civile seront chargées d’exécuter plusieurs activités  pendant la période  mois  de leur intervention fixée à douze(12) renouvelable. Parmi les activités à entreprendre, les cinq  OSC vont : « Assurer la veille de la mise en œuvre des réformes de gouvernance et informer la population des progrès accomplis  en tant que de besoin ; faire le suivi de la mise en œuvre du budget afin de s’assurer de sa bonne exécution ; collaborer avec les institutions de supervision publique pour améliorer la transparence, la responsabilité et dans l’administration publique ; faire le suivi des recommandations du rapport des institutions de contrôle pour s’assurer de leur mise en œuvre et obtenir des commentaires de la population sur le degré de satisfaction sur la qualité du service ».

En effet, dans le cadre de la mise en œuvre du Projet des réformes intégrées du secteur Public (PRISP) les OSC sélectionnées joueront un rôle de contrôle et de suivi de l’action du Gouvernement à travers le projet.  Le rôle principal de la société civile à travers le projet PRISP sera de suivre depuis l’élaboration du budget et l’exécution.

Cette démarche de contrôle choisie dans la mise en œuvre du projet des réformes intégrées du secteur public serait à non point douter l’un des moyens efficaces pour mieux assurer le contrôle et le suivi de bien d’autres projets mis en œuvre en République du Congo.

Outre les le rapport général de fin de mission prévu par la convention, chaque OSC signataire fournira, entre autres, « Un rapport semestriel sur les activités d’information de la population et les progrès accomplis en matière de mise en œuvre des réformes de gouvernance ; une note de suivi sur la mise en œuvre du budget afin d’informer sur la prise en compte des besoins et priorités de la population ; une note d’information semestrielle sur le niveau et la qualité de collaboration avec les institutions de supervision en rapport avec la transparence, la responsabilité et l’intégrité dans l’administration publique ; un rapport annuel sur la mise en œuvre des recommandations et un rapport annuel sur le niveau de satisfaction de la population en ce qui concerne la qualité des services publics offerts », précise l’annexe de la convention de partenariat.

Photo 1 : Photo de famille après la signature

Photo 2 :Les représentantes de l’AFJC lors de la signature de la convention

(Crédit Raymond NTI, Responsable communication du PRISP)

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top