CONGO/PRISP: DES CADRES DE L’INSPECTION GENERALE DES FINANCES OUTILLES  SUR LE SYSTEME COMPTABLE OHADA REVISE - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Société

CONGO/PRISP: DES CADRES DE L’INSPECTION GENERALE DES FINANCES OUTILLES  SUR LE SYSTEME COMPTABLE OHADA REVISE

Les cadres et membres de l’inspection générale des finances(IGF) formés sur le système comptable OHADA révisé ont exprimé leur satisfaction au terme de l’atelier de formation  grâce auquel ils sont sortis nantis de compétences  nécessaires à l’analyser des états financiers produits par les entreprises. Animé par Yvon ZEBO,  Consultant en charge de la formation, l’atelier visait à renforcer les capacités des participants sur les nouvelles exigences  et outiller le personnel de l’institution en vue d’atteindre les objectifs  de ses missions.

Organisé grâce à l’appui financier du Projet des réformes intégrées du secteur public (PRISP), financé par la Banque Mondiale, la formation a rependu aux attentes des participants. Les résultats attendus étaient entre autres, la formation des participants sur les évolutions en matière de droit comptable et système comptable OHADA, les principes généraux du droit pénal et infractions comptables ainsi que sur les notions d’audit, de gestion et de dépenses fiscales.

Pour ZOBI Jean Richard, Expert IGF au PRISP,  cette formation a été très bénéfique : « D’une manière générale nos attentes sont comblées parce que nous étions  demandeurs de cette formation qui devait nous permettre de disposer des outils nécessaires à l’analyser des états financiers produits par les entreprises ». Une satisfaction qui a conduit les participants  à formuler des remerciements, par le truchement de NDJEHI-EBILARD Elie Robert, Point focal IGF au Prisp  à l’endroit du formateur pour la qualité des communications et au Ministère du Plan, de la statistique et de l’intégration régionale à travers le projet  pour cette importante formation offerte.

Une  valeur ajoutée

Pour ces participants venus de l’Inspection générale des finances(IGF), la formation a  permis aux uns et aux autres d’intérioriser la discipline comptable au même titre que les autres membres de l’espace OHADA. « En tant que contrôleurs de l’Etat dans le domaine fiscale on ne peut pas auditer la matière imposable sans avoir la connaissance sur la comptabilité parce qu’on part de cette comptabilité pour déterminer l’élément pour  fiscaliser ou pour imposer. Avec  cette formation ils sont suffisamment  outillés(…), c’est qu’on a fait tout au long de cette formation.  On a épinglé les conséquences de chaque acte comptable qu’on pose sur la base imposable. Ils sont outillés pour voir dans quel élément il faut regarder dans les états financiers pour voir qu’il y a des soucis et des revenus éludés de manière qu’ils arrivent à redresser la situation fiscale de l’entreprise », a rassuré Yvon ZEBO.  

Cette  formation portant sur  tout ce qui est révision a été organisée en deux semaines, ce qui selon le formateur n’aide pas les participants à s’en sortir face à un rythme d’apprentissage trop accéléré. En guise de suggestion, ce dernier a émis un souhait : « Il serait intéressant d’organiser cette formation module par module pour permettre aux participants de mieux assimiler les notions de chaque module et les appliquées sur le terrain avant de passer à un autre module. On a pu faire ce qu’on pouvait et je crois qu’ils ont déjà à peu près 70 ou 80% de matière relative au système OHADA révisé. S’il faut projeter la formation pour demain, je souhaiterais ce soit la même formation mais sous une autre forme : pas en une fois où on donne toutes les matières, c’est comme même pesant surtout pour ceux qui ne sont plus habitués à ces genres d’exercices ».

Clôturant les travaux  de l’atelier  au nom du Coordonnateur du Projet, André KEOUA, Responsable du suivi évaluation du PRISP, s’est réjoui à l’idée de  voir ces participants armés sur les nouvelles exigences du système OHADA repartir mettre en applications ces connaissances acquises  dans leurs administrations respectives.

La remise des certificats de participation aux participants a été la dernière étape de cette activité avant de se poser en photo de famille.

Photo 1 : Vue des participants lors de la photo de famille

Photo 2 : Le présidium de la cérémonie de clôture

(Crédit Groupe Congo Médias)

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp: 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top