CONGO/POOL : L’HEURE DU BILAN SUR L’AIDE HUMANITAIRE DE LA CHINE AUX SINISTRES.

98

 Faire le point des activités mises en œuvre  de novembre 2017 à juin 2018 dans le cadre de la gestion de l’aide humanitaire du gouvernement chinois en faveur des populations déplacées du Pool, tel était l’objectif affiché à la conférence de presse animée conjointement par Antoinette DINGA DZONDO, Ministre  des Affaires Sociales et de l’Action Humanitaire ; MA Fulin, Ambassadeur de la République Populaire  de Chine au Congo ; Cyr Modeste KOUAME, Représentant du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés(HCR ) au Congo et Jean-Martin BAUER, Représentant du Programme Alimentaire Mondial(PAM) au Congo le mardi 25 septembre 2018 à Brazzaville.

Au deuxième trimestre de l’année 2016, le département du Pool basculait dans une situation sécuritaire critique entrainant   une crise humanitaire sans précèdent qui affectait  d’emblée 138 mille personnes,  particulièrement les déplacés et les familles d’accueil. Face à cette situation qui imposait des mesures urgentes, le Gouvernement congolais en collaboration avec les agences du Système des Nations Unies avaient lancé en juillet 2017, un appel à l’aide internationale. Appel auquel le Gouvernement de République Populaire de  Chine, pays ami de la République du Congo avait répondu favorablement en mettant à la disposition des Agences du Système des Nations Unies  6 millions de dollars, soit 3 milliards de Francs CFA dans le cadre du Fonds d’aide à la coopération sud-sud.  Cette somme repartie à part égale entre le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés(HCR) et le Programme Alimentaire Mondial(PAM), deux agences  du Système des Nations Unions dotées d’une  expertise  inégalable en matière d’assistance humanitaire, a permis d’apporter une assistance alimentaire, nutritionnelle et en équipements de première nécessité aux populations en situation précaire. Ainsi, à cette conférence de presse dont le but était d’édifier la presse congolaise et internationale sur les différentes activités entreprises par le HCR, le PAM et le Gouvernement congolais pour faire parvenir aux bénéficiaires cette aide salutaire de la Chine, quatre personnalités ont pris part parmi lesquelles :  Antoinette DINGA DZONDO, Ministre  des Affaires Sociales et de l’Action Humanitaire ; MA Fulin, Ambassadeur de la République Populaire  de Chine au Congo ; Cyr Modeste KOUAME, Représentant du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés(HCR ) au Congo et Jean-Martin BAUER, Représentant du Programme Alimentaire Mondial(PAM). Il était donc question de faire la lumière sur la gestion de cette  aide qui  a permis de réduire le taux «…de prévalence de l’insécurité alimentaire de 51% à 13% dans les zones concernées » selon l’estimation des enquêtes  réalisées, a confié Jean-Martin BAUER, Représentant du Programme Alimentaire Mondial (PAM).

Dans son mot de circonstance, MA Fulin, Ambassadeur de la République Populaire de Chine en République du Congo a qualifié cette aide comme un pas intéressant dans la bonne marche de la coopération  sino-congolaise avant de réaffirmer la volonté du Gouvernement chinois d’assister les pays amis quand l’urgence s’impose : « Ces genres d’actions humanitaires, nous allons continuer à les faire sous multiples formes. On sauve l’urgence, mais on ne sauve pas la pauvreté » a-t-il indiqué.

Qu’est-ce qui a été fait ?

Les activités mises en œuvre par ces deux agences du Système des Nations Unies ont été orientées selon les besoins. Le Programme Alimentaire Mondial qui a pour champs d’action la fourniture en aliment et nutrition apporte depuis février 2017  une assistance alimentaire et nutritionnelle continue aux populations déplacées de la région du Pool à travers des distributions de vivres et des transferts monétaires par le biais de la plateforme numérique SCOPE. En effet, le PAM «… a pu toucher 52.000 personnes avec une assistance alimentaire et 26.000 personnes avec une assistance nutritionnelle ciblée pendant cinq mois. Nous avons pu acheter, acheminer et distribuer plus de 2.325 tonnes de produits alimentaires », a énuméré Jean-Martin BAUER.  Aussi, cette aide humanitaire du Gouvernement chinois, a-t-il poursuivi « …à redonner l’espoir à de nombreuses personnes qui avaient tout perdu(…). Elle a également permis d’améliorer la situation nutritionnelle de plus de 13.000femmes enceintes et allaitantes et 13.000 enfants de moins de 5 ans…».

Du côté du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés l’accent était mis sur l’assistance en équipements de première nécessité.  Les activités du HCR ont eu pour effet d’acheter et de distribuer les non vivres « La distribution de 41904 couverture, 32300 nattes ,22931 seaux, 24600 jerrycans, 18580 bâches, 570 tentes, 7705ustensiles de cuisine ont été fait e aux personnes déplacées » a entre autre cité Cyr Modeste KOUAME, Représentant du HCR au Congo. Ce projet, a-t-il  renchéri a permis « …d’améliorer fortement les conditions de vie des populations déplacées  qui étaient dans le désarroi et le dénuement ». Au total 15318 familles ont bénéficié d’articles de secours et 40 abris communautaires durables ont été construits dans 11 localités du Pool.    Aussi, il faut souligner que la priorité était accordée aux personnes les plus vulnérables ; les personnes âgées, les handicapées, les mères célibataires, les malades etc. ont été servies prioritairement.

Pour sa part Antoinette DINGA DZONDO, Ministre  des Affaires Sociales et de l’Action Humanitaire a indiqué que cette aide du Gouvernement de la République Populaire de Chine était une contribution qui «… est venue appuyer les efforts du Gouvernement en matière d’assistance humanitaire d’urgence dans le département du Pool a contribué à augmenter la capacité de mobilisation des vivres et non vivres en faveur desdites populations en détresse ».

Qu’est-ce qui reste à faire ?

La signature de l’accord de cesser le feu et cessation des hostilités dans le Pool, le 23 décembre 2018 qui a ouvert la voie au rétablissement de la paix, a fortement favorisé l’accès des humanitaires dans les zones dites inaccessibles et contribue aujourd’hui au retour des populations dans leurs localités d’origine. Ainsi, pour mieux accompagner ce retour le Gouvernement et le Système des Nations Unies avaient lancé le 16 mars 2018 le Plan de Réponse Humanitaire de relèvement 2018. Ce plan dont la mise en œuvre nécessite la mobilisation de 70 millions de dollars soit 35 milliards de FCFA, permettra de «… poursuivre l’assistance humanitaire et amorcer le relèvement des 114 mille personnes affectées », a déclaré Antoinette DINGA DZONDO, Ministre  des Affaires Sociales et de l’Action Humanitaire.  Les défis liés au relèvement étant énormes, certaines activés y relatives ont déjà débuté grâce à l’appui du Gouvernement américain et de l’Ambassade de Chine.

Aussi, dans cette optique du relèvement, le Programme Alimentaire Mondial « Orientera son assistance pour appuyer les moyens d’existence, notamment pour réhabiliter les étangs piscicoles laissés à l’abandon et pour remettre en état les pistes rurales actuellement envahies par la végétation », a déclaré  Jean-Martin BAUER, Représentant du PAM au Congo.

Au cours de cette conférence  MA Fulin, Ambassadeur de la République Populaire  de Chine au Congo ; Cyr Modeste KOUAME, Représentant du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés(HCR) au Congo et Jean-Martin BAUER, Représentant du Programme Alimentaire Mondial(PAM) ont procédé à la signature du Rapport relatifs aux activités mises en œuvre dans le cadre l’aide humanitaire.

Photo1 : Présidium de la conférence de presse. (Crédit Groupe Congo Medias)

Photo2 : Campagne de distribution sur le terrain (Droits réservés)

Photo3 : Signature du Rapport. (Crédit Groupe Congo Medias)

Contact de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35                                                                                                        




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *