CONGO/ PND 2018-2022 : LE PNUD REAFFIRME SON ENGAGEMENT A ACCOMPAGNER LE GOUVERNEMENT

231

Le ministre des affaires étrangères, de la coopération et des congolais de l’étranger Jean Claude NGAKOSSO a reçu  en audience Maleye DIOP, Représentant Résident du PNUD au Congo le vendredi 03 mai 2019. Une  réception au cours de laquelle le diplomate onusien désigné  pour remplacer le sortant Anthony OMEMNG-BOAMAH à la tête du PNUD a présenté ses lettres de créance au ministre.
 »
Cette audience marquée par la réception du document des lettres de créance de Maleye DIOP par le ministre congolais a permis d’officialiser la nomination et l’accréditation du diplomate onusien comme Représentant Résident du PNUD en République Congo. Un moment d’échange focalisé sur les axes prioritaires sur lesquels cette agence du système des Nations Unies ainsi que toutes les autres  agences  du même système basées  au Congo vont appuyer le gouvernement congolais dans la mise en œuvre du Plan National de Développement 2018-2022.

La rencontre était une opportunité  pour le successeur d’Anthony OMEMNG-BOAMAH de  réaffirmer l’engagement des agences du système des Nations Unies à accompagner les efforts du gouvernement congolais dans la mise en œuvre dudit PND. « J’étais venu lui remettre ces lettres et encore une fois réitérer l’engagement du PNUD à accompagner le gouvernement du Congo dans la mise en œuvre de son plan national de développement qui venait d’être adopté », a précisé Maleye DIOP.

Pour quel appui ?

L’appui du PNUD dans la mise en œuvre du PND 2018-2022 orienté vers le renforcement de la gouvernance ; la reforme du système éducatif, de la formation qualifiante et professionnelle et la diversification de l’économie s’inscrit dans le cadre de son programme d’Assistance du Système des Nations Unies (UNDAF) pour la période 2014-2019. Cet appui est focalisé sur deux domaines: la gouvernance et de la résilience et celui de l’environnement et la lutte contre la pauvreté. Dans son programme cadre plusieurs projets mis en œuvre mettent en évidence l’engagement du PNUD à appuyer le gouvernement.

Dans le le premier, on note  la consolidation de la paix, le DDR et le relèvement dans le Pool avec un projet conjoint PNUD, FNUAP, HCR ; l’appui à la mise en œuvre des politiques sectorielles ; l’appui au ministère du Plan pour le suivi du PND et de la réalisation des ODD. Dans le second, des projets liés à la conservation intégrée et transfrontalière de la biodiversité dans des bassins versants du Segment TRIDOM ; la catalysation de la gestion durable des forets sur les sites des zones humides transfrontalières des lacs Télé et Tumba ; l’appui au développement durale de l’artisanat minier ; le renforcement des capacités pour le développement du tourisme et des loisirs pour une meilleure durabilité environnementale ; l’appui à l’opérationnalisation du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo en partenariat avec le PNUD Maroc  font partie des axes d’appui technique et financier dont bénéficie le Congo de la part du PNUD.

A noter qu’un autre programme cadre de coopération  du PNUD est prévu pour  2020-2024 et sera soumis à l’approbation du Conseil d’Administration en septembre 2019 pour permettre la poursuite de l’appui du PNUD au Congo pendant les cinq prochaines années.

Photo : Maleye DIOP et le Ministre des affaires étrangères lors des échanges (Crédit Groupe Congo Médias)

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmailm.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *