CONGO/MEDIAS : LES JOURNALISTES POINTS FOCAUX EDIFIES SUR LES CONTOURS DE LA STRATEGIE SECTORIELLE DE L’EDUCATION - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Education

CONGO/MEDIAS : LES JOURNALISTES POINTS FOCAUX EDIFIES SUR LES CONTOURS DE LA STRATEGIE SECTORIELLE DE L’EDUCATION

Donner aux journalistes points focaux les outils d’une meilleure appropriation de la stratégie sectorielle de l’éducation 2015-2025 pour leur permettre un développement professionnel et une expertise dans le traitement de l’information relative à la mise en œuvre de ladite stratégie, tel était l’objectif visé par la session d’information à l’intention des journalistes points focaux de la stratégie sectorielle de l’éducation tenue, le vendredi 18 octobre 2019 à Brazzaville. Initiée par le Cabinet du Ministère de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation en collaboration avec l’Unité de coordination du Projet d’appui à l’amélioration du système éducatif (Praased), cette session  était centrée autour de  trois axes stratégiques du document de la politique éducative qui oriente le développement du système éducatif à l’horizon 2025.

Placée sous l’autorité d’Adolphe MBOU-MABA, Directeur de cabinet du ministre en charge de l’enseignement primaire, cette session d’information avait pour objectif principal de renforcer les capacités de ces journalistes qui seront amenés à réaliser des reportages voulus de qualité sur le système éducation en République du Congo. il s’agit d’un réseau constitué de plus de dix-huit (18) professionnels des médias signataires de la charte des journalistes points focaux de la stratégie sectorielle de l’éducation.

L’initiative née de la volonté des autorités de trouver des solutions aux insuffisances constatées dans la diffusion des messages sur les réformes importantes qui sont envisagées dans le cadre de la mise en œuvre de cette stratégie,  devrait orienter les journalistes signataires vers une spécialisation, comme cela est de coutume dans d’autres pays. Faire de ces chevaliers de la plume et du micro des acteurs  ayant la maitrise des questions éducatives en République du Congo est le souhait exprimé à cette rencontre, au regard de l’immense rôle d’informer, d’éduquer et de sensibiliser qu’ils jouent. Pour  le Directeur de cabinet, cette session d’information « constitue la concrétisation de votre engagement pris dans la diffusion des informations de qualité…».

La session qui a permis aux spécialistes de l’éducation d’échanger avec les journalistes   sur les axes de la stratégie sectorielle de l’éducation 2015-2025, le Praased qui opérationnalise ladite stratégie, ainsi que sur l’évolution de la  situation sur chacun des trois sous-secteurs de l’éducation de 2010 à 2018 était d’une grande importance. Pour Calixte KOLYARDO, Coordonnateur du Projet d’appui à l’amélioration du système éducatif : « Cette  session d’information permettra aux spécialistes de l’éducation  et aux journalistes de travailler de concerts à la visibilité des  progrès qui seront enregistrés dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie sectorielle de l’éducation à travers le PRAASED ». Les  communications faites par les spécialistes de l’éducation sur  l’évolution du système éducatif congolais dans les trois sous-secteurs de l’éducation, notamment sur l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation ; l’enseignement technique professionnel de la formation, qualifiante et de l’emploi ainsi que sur l’enseignement supérieur, ont toutes révélé de grands défis à relever pour répondre à  l’engagement que le Congo a pris aux côtés d’autres pays membres du Partenariat mondial pour l’éducation (PME) à savoir «…assurer que tous les enfants aient accès à une éducation de qualité ».

Le PRAASED et les résultats attendus

La stratégie sectorielle de l’éducation 2015-2025 qui vise « à améliorer de la qualité de l’éducation en général et à  contribuer au développement du capital humain, en particulier » est opérationnalisée en partie par le Projet d’appui à l’amélioration du système éducatif (PRAASED) mis en place grâce au financement de la Banque Mondiale.

Ce projet a été restructuré à la demande du gouvernement congolais, ce  à cause du non versement des fonds de contrepartie de l’Etat devant financer les activités de  la Composante 1 et 2 relatives aux Manuels, constructions scolaires, et la Formation des enseignants. Il opérationnalise trois axes de la stratégie sectorielle de l’éducation, principalement les composantes orientées vers  l’offre d’une éducation de qualité pour tous, l’amélioration de la qualité et de la gestion des ressources humaines et l’amélioration de la performance du système.

La présentation faite par son Coordonnateur a permis aux journalistes points focaux de se faire une idée précise sur les principaux aspects ayant fait l’objet de retouches. Les objectifs révisés dudit projet devraient permettre au système éducatif congolais d’atteindre certaines performances qui font partie des résultats attendus de cette stratégie. Il s’agit entre autres de relever le taux d’achèvement au primaire à 74 ; de  transition du primaire au collège à 71 ; de passage au lycée à 71 et de réduire le  taux de redoublement en primaire à 18. La mise en œuvre de ce projet qui va bénéficier directement à 302 000 élèves devrait équiper en manuel de français et de mathématiques  54% d’élèves du primaire. Aussi,  l’inscription de 95%  de bénévoles  avec les données biométriques  et la formation de 1500 enseignants supplémentaires constituent les principaux résultats attendus de ce projet.

Photo : Vue des participants lors de la cérémonie d’ouverture de la session.

(Crédit Service communication du PRAASED)

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top