CONGO/LOISIRS : L’AGENCE HARMONIES CONGO CHOISIT LE BABY FOOT POUR RASSEMBLER LES JEUNES ET LUTTER CONTRE LES ANTI VALEURS - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Société

CONGO/LOISIRS : L’AGENCE HARMONIES CONGO CHOISIT LE BABY FOOT POUR RASSEMBLER LES JEUNES ET LUTTER CONTRE LES ANTI VALEURS

A sa manière, l’agence Harmonies  Congo participe à la lutte contre les antivaleurs. Les  jeunes  étant parmi les auteurs  de ceux-ci qui  constituent un véritable problème de société,  cette agence s’est proposé d’organiser pendant trois jours à Brazzaville, la première édition d’un tournoi de baby foot pour rassembler les jeunes autour d’activités saines. Entretien avec Marthely MOUKILOU, Général Manager de Harmonies  Congo sur les raisons de cette initiative à impact social certain.

groupecongomedias.com : Pourquoi avoir organisé cette compétition et surtout pourquoi avoir choisi le babyfoot ?

Marthely MOUKILOU : Nous avons voulu organiser ce tournoi dans le but de rassembler les jeunes Brazzavillois autour d’une activité saine. Avec les antivaleurs qui rongent aujourd’hui la société congolaise, plusieurs jeunes prennent plaisir à se regrouper autour des activités qui ne sont pas des vecteurs de bonnes valeurs. Notre but a donc été de rassembler les jeunes autour de cette activité afin de leur transmettre des valeurs de paix et d’amour. Nous avons choisi le baby-foot car c’est l’un des jeux qui se rapprochent le plus de la jeunesse congolaise, plus de la moitié des jeunes congolais se sont déjà intéressés ou ont déjà joué au moins un match de baby-foot, le baby-foot fait partie de la culture de chez nous.

GCM : Qu’avez-vous pu découvrir chez les joueurs et le public en participant à ce jeu ou en y assistant ?

M .M : Ce genre d’activité manque à la jeunesse, la motivation et le plaisir qu’ont pris les joueurs à y participer en témoignent largement. Pendant ces trois jours, tous nous avons découvert un peu plus le plaisir de se retrouver et de partager des moments forts et riches en émotions. L’attitude a été la même que ce soit de la part des participants, du public ou des organisateurs que nous sommes. A travers les vidéos et les photos qui immortalisent notre compétition ceux qui n’ont pas pu effectuer le déplacement du lieu de celle-ci peuvent voir l’expression de cette communion qui y a prévalu  ainsi que  cette joie qui a animé les compétiteurs et le public, surtout pendant les moments d’animation où tout le monde dansait et chantait à l’unisson.

GCM : Quelles sont les principales leçons que vous en tirez ?

M.M : La jeunesse congolaise a un grand potentiel, que ce soit intellectuel, artistique ou sportif. Nous avons du potentiel et après que cette première édition de BABY FOOT ait été une réussite, nous osons y croire et nous voulons passer un message d’espoir, d’ambition et de persévérance à tous nos concitoyens. Le jeune congolais est capable de créer et de réaliser des choses, il faut oser le faire !

Propos recueillis par Jean Eudes GANGA MICKEMBY

Photo 1 : Des jeunes en plein match de baby foot

Photo 2 : Marthely MOUKILOU (Troisième à partir de la gauche) lors de la remise des prix aux compétiteurs

Crédit photo : Droits réservés

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top