CONGO/ENVIRONNEMENT: L’ONG ÉVEIL D'AFRIQUE ENVISAGE EFFECTUER UNE VISITE DE TRAVAIL SUR L’ILE M’BAMOU - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Environnement

CONGO/ENVIRONNEMENT: L’ONG ÉVEIL D’AFRIQUE ENVISAGE EFFECTUER UNE VISITE DE TRAVAIL SUR L’ILE M’BAMOU

Suspendues depuis des mois pour cause de Covid-19, les activités de l’ONG Eveil d’Afrique vont être  relancées le mois prochain avec à la clé une visite de travail sur l’Ile M’bamou fixée pour le 10 octobre 2020. Engagée dans la préservation de l’environnement et la lutte contre les changements climatiques, l’ONG a inscrit cette descente comme activité prioritaire de son agenda du dernier trimestre de l’année. Annoncée au cours d’une réunion tenue le dimanche 13 septembre à Brazzaville, la visite sera une occasion pour ces écologistes de se rendre compte de l’impact réel des changements climatiques sur cette ile de la République du Congo, située juste en amont des villes de Brazzaville et Kinshasa.

La rencontre tenue le dimanche 13 dans un contexte de crise sanitaire due à la pandémie à coronavirus, Covid-19 était placée sous le patronage d’Ugain KAYA MIKALA, Président de l’ONG Eveil d’Afrique.   Avec à son ordre du jour la présentation du plan d’action 2021 et du rapport 2020 du programme « Pacte écologique » de cette association qui milite pour la protection et la préservation de l’environnement ainsi que la lutte contre les changements climatiques, cette réunion dite restrictive a permis de « faire le point de nos activités et projets pour l’année 2021 et présenter un rapport sur nos acquis, legs et les dons que nous avons  reçus », a indiqué le Président cette ONG congolaise.

Au nombre des activités prioritaires du dernier trimestre de cette année présentées par le rapporteur Tony Nathael BANKAZI, l’ONG a inscrit une  visite de travail sur l’Ile M’bamou. Une descente que la délégation de l’ONG effectuera le  10 octobre 2020 en compagnie des cadres du Ministère en charge de l’environnement afin de palper la réalité sur les conséquences occasionnées par les changements climatiques sur cette zone insulaires et côtière victimes des érosions fluviales. Outre cette visite, l’ONG va poursuivre sa compagne de formation qu’elle anime à l’intention des jeunes des différents départements du pays sur la quantification du crédit carbone.

A ce sujet, le Président de l’ONG a précisé que « Nous travaillons sur notre grand projet, l’organisation de la quatrième formation des jeunes sur la quantification du crédit carbone qui se tiendra le 28 novembre prochain à Mouyondzi, dans le département de la Bouenza. Cette formation est destinée aux jeunes âgés d’au moins 18 ans. Pour cette année moins de jeunes bénéficieront de cette formation assortie d’une attestation en raison du respect de la mesure limitant le nombre de personnes à 50 dans les réunions ou rassemblements.

Le Président au centre et le vice-président à sa gauche

Cette initiative qui outille les bénéficiaires sur les questions des changements climatiques et de préservation de l’environnement constitue une réelle opportunité d’acquisition de connaissances voire d’accès à l’emploi pour  ces jeunes. Ugain KAYA MIKALA a laissé  entendre qu’après «  La formation des attestations faisant foi de la participation à la formation sur la quantification du crédit carbone seront délivrées à l’endroit de ces jeunes, mais le plus important c’est la connaissance qu’ils vont acquérir. Ils deviendront des experts juniors  dans le cadre de la quantification du crédit carbone. Cette attestation est très importante non seulement pour le renforcement des capacités, mais cela peut leur permettre de travailler dans des cabinets d’études sur les impacts environnementaux ». A cela il faut ajouter la tenue des activités en lien avec la journée nationale de l’arbre prévue le 6 novembre.

Regroupant en son sein des jeunes bénévolement engagés dans le combat contre le dérèglement climatique et ses conséquences sur la nature et la population, Éveille d’Afrique   mène plusieurs activités sur le terrain. Dans le cadre de son programme  dénommé «  Pacte écologique, nous travaillons sur un projet qui est celui de mener des études d’impact environnemental à Kéllé dans les zones où les exploitations minières et forestières faites de manière illégale portent atteintes aux populations locales » (NDLR : Un district du département de la Cuvette-ouest, au nord du pays où l’exploitation non conforme aux normes environnementales avait suscité en juillet dernier  la révolte des  populations contre la société Congo Djia wood industry. Une société qui s’était vue imposer une mise en demeure quelques jours après la réaction de la population  locale par la Ministre du tourisme et de l’environnement Arlette SOUDAN NONAULT).

Créée le 13 avril 2014, l’ONG Éveil d’Afrique a à son actif signé plusieurs partenariats avec des partenaires étatiques et non étatiques. Au nombre de ses partenaires les plus importants figurent entre autres le Ministère de l’économie forestière ; le Ministère du tourisme et de l’environnement, la Commission environnement et développement durable de l’Assemblée nationale ; la délégation de l’union européenne et la CENCO, dont la finalisation du partenariat est prévue le 28 novembre 2020 à Kinshasa en République démocratique du Congo. Cette institution de l’épiscopat de la RDC  est très engagée dans la recherche des solutions aux questions de préservation de l’environnement en Afrique centrale d’où l’importance qu’attache  l’ONG à la signature de ce partenariat.

Se réjouissant  du fait  que  les membres de l’ONG aient été épargnés du Covid-19, le Vice-président Melchior MANDELA a rappelé aux membres l’importance de la place qu’occupe Éveil d’Afrique dans l’engagement écologique au sein de la société civile congolaise avant d’insister sur la nécessité de parfaire certains axes essentiels.

Photo 1 : Vue des membres de l’ONG lors de la réunion

Photo 2 : Le Président au centre et le vice-président  à sa gauche

Contacts de notre rédaction : gcm.redation16@gmail.com

Téléphone & whatsapp : 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top