CONGO/ENVIRONNEMENT : LE GOUVERNEMENT APPELLE LES POPULATIONS A FAIRE PREUVE DE CITOYENNETE ECOLOGIQUE - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Environnement

CONGO/ENVIRONNEMENT : LE GOUVERNEMENT APPELLE LES POPULATIONS A FAIRE PREUVE DE CITOYENNETE ECOLOGIQUE

A l’occasion de la célébration de la Journée africaine de l’environnement, le Gouvernement de la République du Congo a rendu public, le mercredi 04 mars 2020,  une déclaration dans laquelle il invite les  populations africaines en général et congolaises en particulier à promouvoir la gestion durable des forêts. Lue par Arlette SOUDAN NONAULT, Ministre du tourisme et de l’environnement, cette déclaration s’articule autour des problématiques liées à la protection des écosystèmes et la préservation des ressources naturelles. Cette célébration est aussi une occasion de commémorer la mémoire de la Kenyane Wangari MUTA MAATHAI, militante pour la cause environnementale.

Célébrée chaque 04 mars de l’année, la Journée africaine de l’environnement (JAE) constitue une tribune africaine non seulement pour mener une sensibilisation d’envergure des populations, mais aussi une occasion d’entreprendre des actions positives pour l’environnement. La  déclaration précise que l’objectif poursuivi à travers cette célébration est de « …conscientiser les populations africaines sur les problèmes spécifiques que connait notre continent et sur la nécessité de préserver nos écosystèmes et notre environnement pour notre propre bien et pour celui des générations futures ».

Amener les habitants à prendre conscience de la nécessité de protéger l’environnement et à adopter des habitudes qui tiennent compte de la préservation des écosystèmes «… pour garantir la santé des populations, l’assainissement des villes, la conservation et la gestion durable des ressources naturelles, l’atténuation des pollutions sur l’air, l’eau et le sol », est une démarche qui se veut salutaire pour ce continent qui a l’environnement comme l’un des trois piliers du développement des Etats.

Continent le plus touché par les changements climatiques bien qu’il soit moins responsable de ce phénomène que d’autres régions de la planète, l’Afrique a plusieurs défis à relever. La protection de la nature et des ressources naturelles et la préservation de la couche d’ozone détériorée au fil des années par la croissante industrialisation des pays dits du nord font parte de ces principaux défis. Pour mieux contrer la menace que représente le phénomène tant pour les populations actuelles que pour  les générations futures, le Gouvernement congolais appelle à promouvoir une industrialisation  sous-tendue par une gestion durable  de l’environnement.  Sauvegarder les forêts du Bassin du Congo qui contribuent à l’amélioration de la qualité de l’air est d’une impérieuse nécessité  au regard du rôle déterminant qu’ils jouent dans le ralentissement du réchauffement climatique en stockant et séquestrant du carbone.

Le Congo encourage l’approche participative dans ce combat de la préservation et la protection de l’environnement dans lequel chaque citoyen devrait être engagé. La démarche impliquant les autorités et les populations locales, le secteur privé et la société civile devrait « …accentuer l’éducation des populations, particulièrement à la citoyenneté écologique, afin d’accroître leur niveau de conscience concernant  la protection de l’environnement ».

La célébration de la journée africaine de l’environnement a deux volets. En dehors de l’aspect sensibilisation, la journée fait un clin d’œil à l’écrivain et environnementaliste   Wangari MUTA MAATHAI, Prix Nobel de la Paix,  qui a marqué sa génération par sa passion pour la nature, la plantation des arbres,  la création d’une ceinture verte et la lutte contre les érosions. Un modèle de militantisme rare sur le continent africain qui mérite d’être suivi. Ce volet vise particulièrement à commémorer la mémoire de cette grande femme africaine de nationalité kenyane  qui a laissé son empreinte sur la cause environnementale.

Photo : La Ministre Arlette SOUDAN NONAULT lisant la déclaration.

Contact de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone et Whatsapp : 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top