CONGO/ENTREPRENEURIAT : LE BIASHARA NETWORKING, UNE 2EME EDITION MARQUEE PAR DES FRUCTUEUX ECHANGES.

215

Apprendre à surmonter les difficultés auxquelles peut être confronté un entrepreneur, à se construire la personnalité du leader et à développer le flair des affaires, tel était l’objectif affiché à la deuxième édition du Biashara Networking tenue le vendredi 07 décembre 2018 à Brazzaville. Organisée par l’Agence Ambition, cette  édition a permis d’outiller les participants sur les moyens de surmonter les défis post-créations d’entreprises censés leur permettre de mettre sur pied des entreprises de croissance.

Rendez-vous de prédilection des entrepreneurs et des jeunes porteurs des projets, la deuxième édition du Biashara Networking organisée cinq mois après la tenue la première édition a permis aux participants d’échanger avec les panelistes sur les problématiques liées à la viabilisation des entreprises. Placée sous le  thème « Les défis post-créations d’entreprises : comment les surmonter ?», cette grande messe entrepreneuriale avait pour but de «… susciter une prise de conscience des jeunes entrepreneurs et tous ceux qui désirent entreprendre au Congo, du rôle d’une entreprise et de sa contribution dans un Etat», a déclaré Gildas ITOUA, Directeur de l’Agence Ambition et Initiateur du Biashara Networking.

 

Consciente des difficultés liées à  la  création et à la viabilisation des  entreprises, l’Agence Ambition a  fait venir des intervenants de qualité comme Ilithe ONGANIA, Administrateur Général de la Sim AEROSPACE et créateur d’un simulateur de vol ; Raymond Irche OCKO,  cadre supérieur œuvrant dans le domaine de la banque ; Nawal TALHA, Senior Manager Direct Sales EBU à MTN Congo et  Alain Yav, Ceo de Pygma communication et producteur d’émission de télé-réalités venu droit de la République Démocratique du Congo. Quatre panelistes expérimentés dont le rôle était non seulement répondre aux questions liées à la problématique comment surmonter les obstacles qui peuvent se présenter à un entrepreneur au cours d’une période proche de la création de son entreprise, mais aussi de partager leurs expériences, ce autour d’un débat interactif. Un exercice qui visait à donner à chacun des participants les clefs  permettant de « …créer une entreprise viable, destinée à être florissante en dépit des aléas économiques, sociaux ou culturels qu’elle pourrait être appelée à gérer le long de sa marche », a renchéri Gildas ITOUA.

Yvonne Adélaïde MOUGANY, Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Artisanat et du Secteur Informel,  saluant cette initiative de réseautage et d’interconnexion autour de l’entrepreneuriat qui  permet de rompre l’individualisme et l’isolement caractérisant généralement l’entrepreneur congolais a réaffirmé  l’engagement de l’Etat « …à accompagner celles et ceux désireux de faire du métier de d’entrepreneur leur profession ». Dans ce contexte, a-t-elle poursuivi «… plusieurs actions visant l’amélioration du climat des affaires et de l’environnement des investissements sont en pleine exécution afin de mieux faire participer l’entreprise au redressement  et au développement de l’économie de notre pays ».

Dans un débat interactif marqué par des  échanges fructueux, les panelistes et les participants ont planché sur l’identification des défis post-créations des entreprises et la  proposition des solutions adaptées pour réussir son entreprise. A ce sujet Nawal TALHA, Senior Manager à MTN Congo a précisé que : « Ce n’est pas seulement de créer l’entreprise, mais après cette création il est nécessaire de la maintenir. Aussi, le capital humain est un aspect très important. Le monde professionnel devient plus exigeant, il faut savoir choisir la bonne compétence qu’il faut à l’endroit qu’il faut pour tirer profit afin de faire en sorte que le navire qu’est votre entreprise  arrive à bon port».

Pour Alain Yav, CEO de Pygma,  communication et producteur des émissions de télé-réalités, créé une entreprise est comparable à avoir un bébé : « Mettre un bébé au monde, le faire grandir, le faire évoluer et en faire quelqu’un qui réussit dans la société c’est un défi éternel. A tous les niveaux, il y a des défis de survie, des défis de croissance, des défis  financiers et des défis opérationnels. Dans nos marchés il y a de très fortes chances d’échouer pour une entreprise parce qu’on a tout contre soi-même et je crois que cela demande des titans capables de relever les défis qu’on ne peut même pas imaginer».

Photo1 : D.G de l’Agence Ambition face à la Presse

Photo2 : vue des Panelistes lors des échanges avec les participants

Photo3 : vue des participants (crédit Groupe Congo Medias).

Audio: Interview de Nawal TALHA, Senoir Manager a MTN Congo

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35  




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *