CONGO/ENSEIGNEMENT : VERS UN CHANGEMENT DES OEUVRES LITTERAIRES AUX PROGRAMMES DANS LES LYCEES. - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Education

CONGO/ENSEIGNEMENT : VERS UN CHANGEMENT DES OEUVRES LITTERAIRES AUX PROGRAMMES DANS LES LYCEES.

Faire le choix des  œuvres littéraires adaptées aux thématiques actuelles dans le but de les intégrer dans les programmes scolaires au lycée, tel est l’objectif affiché à l’atelier sur le choix des œuvres intégrales au lycée qui a eu lieu le mercredi 29 aout 2018 à Brazzaville. Organisé par l’Institut National de Recherche et d’Action Pédagogiques (INRAP), cet atelier d’un jour a réuni des inspecteurs, des enseignants-chercheurs  et des professionnels du livre.

L’enseignement du français  au lycée ayant pour objectif de mieux consolider et structurer les connaissances acquises au collège afin de permettre aux apprenants d’acquérir une meilleure maitrise de la langue française et de posséder ainsi une vaste culture littéraire. Cet enseignement basé sur l’élude des œuvres littéraires devrait s’appuyer sur des livres  répondant  à un certain nombre de critères. Critères sur  lesquels les différents participants à cet atelier vont s’appesantir dans le choix des œuvres.

En effet, « l’œuvre doit avoir un impact sur la réalité sociopolitique ; il faut que le coût de l’œuvre soit bas pour permettre aux familles et enseignants de l’acquérir et les thématiques évoquées dans l’œuvre doivent répondre au contexte social et aux attentes des élèves et enseignants », a énuméré Augustin NOMBO, Directeur General de l’INRAP. Aussi,  a insisté David BOKE, Inspecteur General de l’Enseignement Primaire Secondaire et de l’Alphabétisation : « La priorité dans le choix doit être accordé aux auteurs congolais ». Un choix justifié par le fait que plusieurs élèves finissent le cycle secondaire sans connaitre les écrivains du terroir. Ce choix  en faveur des écrivains congolais permettra de les faire connaitre au public congolais : « Aujourd’hui, nous essayons de privilégier les Congolais. Il faut que les écrivains congolais soient lus à la fois par les apprenants et les enseignants. Il faut que le public congolais puisse connaitre aussi les écrivains » a déclaré Augustin NOMBO.

Soulignons que cette opération vise à  enrichir les programmes scolaires au lycée, ce par le remplacement de certaines œuvres littéraires aux programmes depuis des années, et  qui selon le Directeur General de l’Institut National de Recherche et d’Action Pédagogiques (INRAP) «… sont aujourd’hui en déphasage par rapport aux thématiques actuelles, mieux ne répondent plus à l’horizon d’attente des apprenants ».

Ainsi, il sera donc question de sélectionner des livres qui pourront remplacer les livres comme, les Chroniques congolaises, de Jean Baptiste Tati Loutard en Seconde  l’Etranger d’Albert Camus en première, Le Pleurer Rire d’Henri Lopes, Le Mariage de Figaro de Beaumarchais en  terminale,… Œuvres qui pour la plupart ont été intégrées dans les programmes scolaires au lycée  depuis l’année 2002.

Les résultats auxquels parviendront les participants à cet atelier  seront soumis à l’approbation d’Anatole Collinet MAKOSSO, Ministre en charge de l’Enseignement Primaire Secondaire et de l’Alphabétisation à qui incombe la responsabilité de les valider ou non avant que ces livres ne soient intégrés officiellement.

Photo1: Augustin NOMBO et David BOKE (Crédit Groupe Congo Medias)

Photo 2 Augustin NOMBO face aux Journalistes (Crédit Groupe Congo Médias)

Photo3: Les participants lors de la cérémonie d’ouverture( Crédit Groupe Congo Médias)

Vous pouvez contacter notre rédaction en écrivant à rédaction@groupecongomedias.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35

 

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top