CONGO/EDUCATION : 43023 CANDIDATS AU CERTIFICAT D’ETUDES PRIMAIRES ELEMENTAIRES A BRAZZAVILLE. - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Education

CONGO/EDUCATION : 43023 CANDIDATS AU CERTIFICAT D’ETUDES PRIMAIRES ELEMENTAIRES A BRAZZAVILLE.

Les épreuves du Certificat d’Etudes Primaires Elémentaires (CEPE) qui se sont déroulé le vendredi 22 juin 2018, ont été officiellement lancées par Anatole Collinet MAKOSSO, Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et de l’Alphabétisation. Le CEPE, un diplôme censé prouver que son titulaire a acquis des connaissances de base sur la langue d’apprentissage et d’enseignement, le français dans le cas du Congo.

Cet examen est organisé de manière autonome par chaque département du pays. Celui de Brazzaville présente pour cette session de juin 2018 43023 candidats dont 237 adultes venus des centres d’alphabétisations ( 106 candidats) et des rescolarisés ( 131 candidats) . C’est à l’Ecole Primaire de la Poste à Poto-Poto, ( le 3ème arrondissement de Brazzaville) que le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et de l’Alphabétisation Anatole Collinet MAKOSSO a lancé les épreuves. Il a pris le soin d’expliquer et montrer l’importance du diplôme qu’est le CEPE aux 406 candidats de ce centre d’examen, en leur présentant notamment les différentes opportunités que leur offre l’obtention du CEPE : « Le CEPE vous permet de prouver que vous maitrisez désormais la langue d’apprentissage et d’enseignement pour tout le parcours. Il vous permet de mieux vous insérer dans la société. Et vous permet d’avoir une parfaite connaissance des problèmes de la vie ». Les incitant au travail, le Ministre a ajouté que ce diplôme très important pour les élèves leur permet aussi de « passer le concours d’entrer au Lycée d’Excellence de MBOUNDA où sont admis les meilleurs élèves de la République ».

A l’Ecole Immaculée Conception de Ouenzé, ou il a poursuivant sa ronde des centres d’examen , Anatole Collinet MAKOSSO est allé encourager les 48 candidats qui y passaient le CEPE adulte. Soulignons que ces derniers viennent du centre d’alphabétisation qui déploie des efforts considérables pour leur assurer une formation censée les sortir de l’analphabétisme.

Evoquant la problématique de l’analphabétisme, Le ministre a précisé que celui-ci constitue l’un des défis majeurs du Congo, en émettant le vœu de ne pas ménager des efforts pour réduire le taux d’analphabétisme : « Le défi du Congo est de faire en sorte que nous ayons un taux d’analphabétisme zéro. S’il reste quelque part dans le pays quelques compatriotes qu’ils soient 15, 20, 1000,2000,… qui n’ont pas encore atteint ce niveau d’éducation primaire, nous avons à tout mettre en œuvre pour les amener à l’école et leur donner la possibilité d’attester que désormais eux, ils ont atteint ce niveau d’éducation primaire ».

Notons que les 43023 candidats répartis dans 94 centres d’examen de la ville capitale tout comme ceux des autres départements du pays, avaient passé les épreuves orales du CEPE le jeudi 21 juin 2018 comme il est de coutume.

Photo : Les élèves attentifs aux conseils du ministre à l’école de la poste (Crédit Groupe Congo Médias).

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top