CONGO/ECONOMIE : LES CHALLENGES DES ENTREPRISES PLACES AU CŒUR DU 2EME WORKSHOP DE MTN

305

Rassembler les promoteurs d’entreprises et les spécialistes du secteur pour favoriser des échanges d’expérience afin de  donner aux jeunes entreprises les orientations nécessaires pour mener à bien leur business, tel est l’objectif affiché au  deuxième Workshop de MTN  pour les petites et moyennes entreprises qui a eu lieu le mercredi 22 aout 2018 à Brazzaville. Organisé par MTN Congo   en collaboration avec l’Association Vision d’Affaires Congo (AVACO), cette rencontre était axée sur les challenges des entreprises.      

C’est dans le but de favoriser des échanges d’expérience entre les entrepreneurs et les jeunes  entreprises pour mieux identifier les difficultés auxquelles ils sont confrontés   que MTN Congo a réuni autour d’un panel des  chefs d’entreprises  et des  spécialistes du secteur. Organisé dans le cadre du deuxième Workshop  sous le thème « petites et moyennes entreprises quels challenges ? », cette rencontre  avait pour objectif « de détecter les challenges des petites et moyennes entreprises d’aujourd’hui au Congo, et voir comment nous en tant que leader du secteur des Technologies de l’Information  et de la Communication pouvons apporter des solutions qui peuvent leur permettre d’accroitre et développer leurs business » a précisé Nawal TALHA ,Responsable marketing de MTN Congo.

Cinq panelistes ont à tour rôle pris la parole pour non seulement  partager leurs expériences, mais également proposer des solutions censées permettre aux entreprises et porteurs de projets de réussir. Prenant la parole, Thierry BOUMBA, Directeur Audit  MTN  a présenté les opportunités que propose MTN pour accompagner les PME/PMI, notamment dans le domaine de la communication. L’application BIZAPP de MTN qui a fait l’objet d’une projection de  vidéo la présentant,  est l’une des innovations mises en place par cette société pour venir en aide aux jeunes entreprises. Une application qui permet aux entreprises de communiquer facilement avec sa clientèle. Pour Loïck MAKOSSO de AIRIES INVESTISSEMENT la réussite de toute activé  dans  le domaine l’entrepreneuriat  implique trois aspects essentiels : la vision, l’audace et le travail. Trois points qui doivent être accompagnés d’une formation pratique continue.

De nombreux apports émanant de sociétés et d’organes de l’Etat

L’insuffisance  des banques d’investirent qui handicape le développement du secteur a fait aussi l’objet d’échanges. C’est ainsi que Oumar DIAKITE, Directeur Crédit de la Compagnie Financière Africaine (COFINA) a présenté les opportunités qu’offre cette compagnie aux Petites et Moyennes Entreprises tout en précisant les conditions d’accès à ces offres. Ce dans le but d’assurer un accompagnement financier responsable qui cadre avec la vision de la compagnie. COFINA, une  compagnie créée grâce à une  collaboration d’anciens banquiers, et qui est  déjà implantée dans six (6) pays africains. Son  ambition, s’étendre «  …d’ici 2020  dans 16 pays africains et notre vision  pour les Petites et Moyennes Entreprises est d’être le modèle panafricain de la finance inclusive », a déclaré Oumar DIAKITE.

De son coté, Francis Seck MANGOUANIN, Directeur General de l’Association Vision d’Affaires Congo(AVACO) a émis le  vœu de réunir plusieurs entrepreneurs au sein de la plateforme, dans le but de créer une chaine de valeur. Plateforme permettant aux entrepreneurs d’échanger sur leurs difficultés et partager les meilleurs pratiques ainsi que les stratégies innovantes pour améliorer la performance, l’AVACO vise favoriser l’émergence des leaders dans tous les secteurs d’activités économiques, et le développement d’une part des meilleurs partenariats entre les entreprises congolaises et d’autre part avec des investisseurs étrangers.

L’Agence Congolaise Pour la Création d’Entreprises (A.C.P.C.E) quant à elle, un organe  sous tutelle du ministère en charge des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Artisanat et du Secteur Informel,  souligne comme  challenge  du Ministère « La mise en place des lois organiques dans ce secteur», a  indiqué Noel Etienne MATOKO, Responsable de l’Espace d’Information et documentation.  Il s’agit de la loi sur l’artisanat, la loi sur  les très petites entreprises, la loi créant l’A.C.P.C.E et la sur la bourse de sous-traitance.

Soulignons que cet évènement aux allures d’une foire de l’entrepreneuriat a permis  aux entreprises de tout genre d’exposer leurs produits à la Chambre de Commerce de Brazzaville qui a abrité cette activité.

Photo1  : Les panelistes pendant les exposés

Photo 2 :  La visite des stands et B to B

Photo 3: La photo de famille des participants

Vous pouvez contacter notre rédaction en écrivant à gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *