CONGO/ECONOMIE : LA CHINE VA APPORTER SON SOUTIEN AU CONGO POUR LA SOUTENABILITE DE SA DETTE

178

L’Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Congo a annoncé le mercredi 27 février 2019 à Brazzaville l’imminence de la signature d’une convention entre les gouvernements chinois et congolais dans le but de soutenir le Congo dans ses négociations avec le FMI.

C’est au cours d’un déjeuner de presse organisé dans la cadre de  la célébration des cinquante-cinq ans de la coopération sino-congolaise que Ma Fulin a souligné la volonté de son pays de venir en aide à la République du Congo, plongé depuis quelques temps dans une situation économique difficile. Le Congo  dont la conclusion d’un accord avec le Fonds Monétaire International passe par la soutenabilité de sa dette par la Chine, son principal créancier.

Dans son intervention, le diplomate chinois est revenu sur la position de la Chine sur la situation du Congo. C’est ainsi qu’il a indiqué que la Chine ne peut abandonner le Congo qui est un  partenaire stratégique et pilote de la coopération sino-africaine. Sur la position chinoise qui parait peu claire aux yeux de certains congolais, Ma Fulin, tout comprenant ce sentiment a dit que le gouvernement chinois, conscient de cette situation « …a décidé d’apporter son aide au Congo. Aujourd’hui, la position de la chine est restée la même, nous soutenons les négociations entre le Congo et le FMI et nous souhaitons vivement que ces négociations aboutissent pour que le Congo trouve une solution afin de sortir de cette situation difficile ».

Les négociations entre la Banque Chinoise et le Congo sont déjà positivement achevées, « …un accord de principe a été trouvé et nous sommes dans l’étape d’une procédure administrative pour attendre que le gouvernement chinois approuve cet accord entre la Banque chinoise et le Ministère des finances », a annoncé, MA Fulin. Ce qui constitue une étape importante dans le processus de la  soutenabilité de la dette congolaise. La prochaine étape, a-t-on  appris étant la signature de la convention au niveau étatique entre la Chine et le Congo. Dans trois mois, a dit espérer le diplomate  cette étape sera franchie. Un acte, qui  serait très déterminant dans la conclusion de l’accord entre le Fonds Monétaire International et le Congo, en proie à une crise financière très profonde.

Cette situation délicate, pense l’Ambassadeur est dû entre autre au fait que le Congo est trop dépendant du pétrole, d’où la nécessité de diversifier l’économie pour ne plus souffrir à l’avenir d’une situation identique.  Cette diversification qui constitue l’un des axes du PND 2018-2022 est donc une bonne initiative prise par le Congo.

La  coopération sino-congolaise qui totalise déjà 55 années d’existence depuis sa conclusion a connu des moments récessifs et extensifs. Des moments de coopération ayant permis de mieux orienter ces relations pour les adapter aux attentes des uns et des autres. «Les 55ans que nos deux pays ont vécus ensemble sont un  parcours glorieux. (…) malgré les vicissitudes et les changements dans la situation tant internationale que nationale, la Chine et le Congo, toujours côte à côte et avec sincérité, compréhension et soutien l’un à l’autre, ont entretenu une coopération efficace et fructueuse dans tous les domaines », a indiqué Ma Fulin

A noter que la coopération sino-congolaise qui à son départ était plus focalisée sur la construction des entreprises au bénéfice du Congo est passé à la construction des infrastructures.

Photo1 : l’Ambassadeur lors du déjeuner de presse

Photo2 : Photo de famille avec les participants (Droits réservés)

Audio: Extrait de l’interview de l’Ambassadeur

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *