CONGO/CLIMAT: LE SÉNAT AUTORISE LA RATIFICATION DE L’AMENDEMENT DE KIGALI - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Environnement

CONGO/CLIMAT: LE SÉNAT AUTORISE LA RATIFICATION DE L’AMENDEMENT DE KIGALI

Le sénat a autorisé la ratification de deux projets de loi portant protection de l’environnement le vendredi 17 juillet 2020. Le premier sur l’amendement de Kigali au protocole de Montréal  relatif aux substances qui appauvrissent la couche d’ozone et le second sur protocole instituant la commission climat du bassin du Congo, ces projets de loi visent à lutter contre les changements climatiques. Ils poursuivent l’objectif de réduire et à terme d’éliminer complètement les substances qui perturbent la couche d’ozone.

Article écrit avec Francis MOUSSA, journaliste stagiaire

Défendus par Arlette SOUDAN NONAULT, Ministre du Tourisme et de l’environnement, ces projets de loi sont présentés comme d’importants outils juridiques qui renforcent les efforts du gouvernement congolais dans la lutte contre les changements climatiques. Il s’agit du projet de loi autorisant la ratification de l’amendement de Kigali au protocole de Montréal  relatif aux substances qui appauvrissent la couche d’ozone et celui autorisant la ratification du protocole instituant la commission climat du bassin du Congo.

Adopté le 14 octobre 2016 à Kigali  au Rwanda lors de la 28eme réunion des parties audit protocole, l’amendement relatif aux substances  qui appauvrissent la couche d’ozone vient compléter la convention de Vienne sur la protection de la couche d’ozone adoptée en 1985  et ratifiée par la république du Congo le 16 novembre 1994.

Ce traité international vise « A réduire de 80% la production et la consommation prévues des hydrofluorocarbures, gaz à effet de serre très puissants, utilisés, notamment dans les réfrigérateurs, les climatiseurs et autres équipements frigorifiques et, ce au cours des 30 prochaines années », souligne le document du projet de loi.

L’importance de cette loi se justifie aussi par le fait que  le texte d’application du protocole de Montréal fixe un calendrier de réduction de ces substances qui appauvrissent la couche d’ozone.

Par ailleurs, les Sénateurs ont aussi adopté le projet de loi autorisant la ratification du protocole instituant la commission climat du bassin du Congo. Une commission qui a pour but de « coordonner et orienter les initiatives prioritaires dans la zone du bassin du Congo en matière de lutte contre les changements climatiques et de développement durable puis et aussi de promouvoir les politiques et adopter les mesures requises pour consolider les engagements de l’Afrique à lutter contre les effets du changement climatique dans la sous-région du bassin du Congo », a-t-on appris.

L’objet de la Commission climat du bassin du Congo (CCBC) que préside Dénis SASSOU NGUESSO, Président de la République du Congo est l’accélération de la mise en œuvre de la transition climatique et de la transformation économique du Bassin du Congo dans une logique de développement durable.

Pour rappel, sont membres de la CCBC, tous les Etats du bassin hydrographique étendu du Congo et des bassins voisins de l’atlantique à l’océan indien. Le Maroc étant un membre associé originel, tout Etat africain se reconnaissant dans l’objet de la commission peut adhérer en qualité de membre associé.

Photo : Les sénateurs lors de la plénière

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top