CONGO/BANQUE MONDIALE : LANCEMENT D’UN APPUI DIRECT AUX JEUNES ENTREPRISES ET PORTEURS DE PROJETS - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Economie

CONGO/BANQUE MONDIALE : LANCEMENT D’UN APPUI DIRECT AUX JEUNES ENTREPRISES ET PORTEURS DE PROJETS

La république du Congo et la Banque mondiale ont officiellement lancé le jeudi 12 mars 2020 à Brazzaville la composante 2 du projet d’appui  au développement des entreprises et à la compétitivité (PADEC). Un projet financé par un prêt de l’institution financière internationale d’un  montant de 14,6 milliards de FCFA (25 millions de dollars), et qui ambitionne de contribuer plus concrètement  et plus efficacement au développement du secteur privé national. Cela se fera au travers de la promotion de l’entrepreneuriat et au développement des entreprises. Autours du PADEC, deux partenaires essentiels dans la mise en œuvre de la stratégie d’intervention, notamment cette composante 2. D’un coté le Fonds d’appui au développement des PME et de l’autre le  Concours de Plans d’affaires.  Au programme,   sélection  de centaines de projets, formations diverses, coaching et financements dans quatre secteurs : TIC, tourisme, agro business et logistique-transport.

Les jeunes, les femmes et les personnes vivant avec handicap sont fortement encouragés à postuler au concours de plans d’affaires et au FADPME. En témoigne le pourcentage de 40 des fonds du projet qui est alloué à ces catégories sociales comme l’a indiqué madame Korotoumou OUATTARA, Représentant de la Banque mondiale en république du Congo : « …j’encourage fortement les personnes en situation de handicap, les femmes entrepreneures et chefs d’entreprises à ne ménager aucun effort pour postuler au Concours des plans d’affaires (CPA) ou à l’appel à projets du FADPME, et je souhaite beaucoup de succès à tous et à toutes » .  En soutenant ce projet, la Banque mondiale entend contribuer à donner une  réponse « aux défis importants  qui entravent le processus  de diversification  de son économie (NDLR : l’économie du Congo) à savoir l’amélioration du climat des affaires et la faible contribution du secteur privé », poursuivait elle.

Les entreprises tous azimuts

Le projet ne ménage aucune  entreprise. Très petites, petites et moyennes, toutes sont concernées. La chance est donc donnée à tous les Congolais résidant au Congo ou de la diaspora dans les secteurs des TIC, du tourisme, de l’agro business et de la logistique-transport considérés comme porteurs et prioritaires. De fait, la présence de la ministre des petites et moyennes entreprises, de l’artisanat et du secteur informel, Yvonne Adélaïde MOUGANY, était toute justifiée. Cette dernière,  a indiqué que « Les véritables défis du CPA et du FADPME débutent ici et maintenant par l’épreuve du terrain », avant de marteler qu’ « en substance, il s’agit de favoriser l’éclosion des initiatives privées, de financer les PME/PMI selon les critères à définir, d’améliorer  le climat des affaires afin que l’entreprise congolaise participe de mieux en mieux à la lutte contre le chômage , la pauvreté, la marginalisation et l’exclusion, qui constitue le noyau dur de la demande sociale dans notre pays ».

A propos des objectifs du Concours des Plans d’Affaires

Dans le détail, le CPA est un programme en trois cycles successifs de renforcement  de capacités des entrepreneurs d’une durée de 18 mois  chacun.  Chaque cycle comporte quatre phases. Ces phases concernent entre autres la  sensibilisation et l’appel à candidatures, la  sélections de 300 meilleurs porteurs de projets parmi le millier attendu ; la formation sur les fondements de la gestion d’entreprise et l’élaboration d’un plan  d’affaires simplifié ; la sélection de 200 entrepreneurs sur base de leur plan d’affaire simplifié ; le financement  sous la forme d’une subvention non remboursable allant de 3  à 20 millions de FCFA pour les cents meilleurs projet sélectionnés comme finalistes ; le soutien pendant 12 mois des cents finalistes et de cinquante lauréats  pour l’accès aux finances , aux technologies, aux marchés et pour les bonnes pratiques de gestion et de gouvernance d’entreprise.

Une tournée nationale de sensibilisation

En fait, Brazzaville a été la première étape d’une tournée nationale de sensibilisation sur le Concours des plans d’affaires et le Fonds d’Appui au Développement des PME. Sont concernées, les villes de Pointe  noire le 17 mars, Dolisie le 19 mars, Nkayi de 21 mars, Kinkala le 24 mars, Owando le 28  mars, Ouesso le 31 mars et Oyo le 2 avril.

Il est à noter qu’après la cérémonie officielle de lancement, les centaines de participants ont eu droit à deux panels qui leur ont permis d’être mieux édifiés sur le CPA (conditions d’éligibilité et modalité d’inscription, déroulement du concours) et le FADPME (conditions d’éligibilité et requêtes d’appui, accompagnement à la structuration de projet des entreprises éligibles). La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence de Benoît NGAYOU, Coordonnateur  du projet PADEC.

Photo 1 : La ministre des PME encadrée par le Coordonnateur du PADEC et la Représentante de la Banque mondiale

Photo 2 : Une vue des participants

Crédit :  Service de Communication PADEC

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top