CONGO/BAC TECHNIQUE: 17 MILLE 847 CANDIDATS PASSENT LES EPREUVES ECRITES - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Education

CONGO/BAC TECHNIQUE: 17 MILLE 847 CANDIDATS PASSENT LES EPREUVES ECRITES

Les épreuves du baccalauréat technique et professionnel, session de juillet 2020 ont été lancées le mardi 7 juillet à Brazzaville. Le coup d’envoi a été donné au lycée technique commercial 1er mai de Brazzaville par le Préfet de la ville capitale, Pierre Cébert OBOKO-ONANGHA, accompagné du directeur de cabinet du ministre de l’enseignement technique et professionnel, de la formation qualifiante et de l’emploi. Malgré sa tenue dans un contexte de crise sanitaire due à la pandémie du coronavirus, covid-19, la session 2020 enregistre un effectif plus élevé que celui de la session précédente, avec ses 17.847 candidats répartis dans 87 centres d’examens sur l’ensemble du territoire national.

C’est à neuve (9) heures précises que les épreuves du premier tour du baccalauréat technique et Professionnel ont été lancées par le Préfet de Brazzaville Pierre Cébert OBOKO-ONANGHA, en lieu et place d’Antoine Thomas Nicéphore FYLLA DE SAINT-EUDES, Ministre de l’Enseignement technique et professionnel, de la formation qualifiante et de l’emploi qui, à la veille de la date butoir, a rendu public son message à l’intention des élèves, des parents d’élèves et à la communauté éducative.

Pour la session de juillet 2020, dix-sept mille huit cent quarante-sept (17.847) candidats inscrits dans différentes séries prennent part à ces évaluations qui vont se dérouler du mardi 7 au 11 juillet  sur l’ensemble du territoire.

Organisé dans un contexte de crise sanitaire due à la pandémie du coronavirus, covid-19 qui frappe le Congo, le déroulement de cet examen tient compte des exigences de prévention et de protection contre la propagation de la maladie. Des dispositions ont été prises pour éviter toute contamination due à la promiscuité dans les salles d’examens.

Au terme d’une ronde qui lui a permis de s’assurer du bon déroulement des épreuves au complexe scolaire Javouhey, dans le 3e arrondissement de Brazzaville; au lycée du 5 février, dans le 5e arrondissement et, enfin, au lycée Chaminade, dans le 4e arrondissement Moungali, le Préfet de Brazzaville a exprimé sa satisfaction au regard des dispositions pratiques mises en œuvres dans les toutes les salles.

« Je crois que tout va mieux, il n’y a aucune activité attentatoire au bon déroulement du lancement de ces épreuves. S’agissant des mesures barrières se rapportant à la Covid-19, tout naturellement dans les centres d’examen,  nous avons eu l’occasion d’apprécier la manière dont les apprenants se comportent ; cela veut dire que le masque est bien porté et la distanciation a été respectée », a indiqué Pierre Cébert IBOKO-ONANGHA. En effet, les candidats sont placés un par table, disposés en ligne brisée et la distance entre les candidats est respectée. Aussi, les candidats ont reçu chacun deux masques de protection contre la covid-19  dans les centre d’examens.

La crise de la covid-19 qui a fortement impacté les différents secteurs n’a en rien mis en cause l’engouement des candidats à s’inscrire à cet examen. Contrairement à l’année scolaire 2018-2019 qui n’a fait qu’un total de quinze mille deux cent cinquante un (15.251) candidats, l’année  2019-2020 creuse un écart positif de 2.596 candidats de plus par rapport à l’année précédente.

Photo 1 : Vue des candidats lors du lancement des épreuves

Photo 2 : Le Préfet de Brazzaville face aux journalistes

(Crédit Groupe Congo Médias)

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top