CONGO /SENAT: VERS UNE SOLUTION PALLIATIVE A LA SITUATION DES EX TRAVAILLEURS DE L’EX ONPT

100

Le sénat s’est penché le mardi 18 décembre 2018 sur situation des ex travailleurs de l’ex Office Nationale des Postes et Télécommunications, qui ont pendant des semaines durant  animé des concerts de casseroles pour réclamer le versement par l’Etat de  la dette relative à la télé mutuelle. Face aux parlementaires, le gouvernement s’est voulu rassurant quant à la possibilité de trouver une solution palliative à cette affaire préoccupante.

Interpellé par les  sénateurs pour évoquer les difficultés auxquelles le gouvernement se trouve être  confronté pour faire face à cette lancinante situation, Léon Juste IBOMBO, Ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique a d’abord circonscrit la situation avant de souligner les quelques avancées réalisées dans la recherche d’une solution.

Dans son intervention, le ministre a indiqué que : « Le gouvernement n’est nullement indifférent à la situation des ex travailleurs de l’ex ONPT, mais  s’attèle résolument à tout mettre en œuvre pour solder ce problème».

Dans cette recherche effrénée d’une solution idoine à l’ensemble des questions non résolues,  la réunion tenue le 12octobre 2018  a permis aux différentes parties prenantes de convenir sur la vente d’une partie du patrimoine immobilier de l’ex ONPT , comme l’a rappelé Léon Juste IBOMBO  « Nous avons convenu entre autre  de la vente d’une partie du terrain de l’exploitation des postes et télécommunications et du résiduel des terrains dans les autres localités et de la vente de l’immeuble fédéral situé au centre-ville de Brazzaville».

Aussi, poursuivi le ministre « Le trésor public ne pouvant actuellement faire face à cette délicate situation, nous nous sommes engagés à solliciter  exceptionnellement le Ministre des Finances et du Budget, au principe de l’unicité des caisses afin que ces recettes soient directement affectées à la résolution de cette épineux problème».

La cessation de l’Office Nationale des Postes et Télécommunications rendue effective le 28 février 2003 après sa dissolution par l’ordonnance n°8 2001 du 28 juillet 2001 a plongé 1202 agents sans postes de travail dans une situation défavorable. Pour trouver une solution adaptée à situation de ces agents n’ayant pas bénéficié d’un transfert dans les sociétés SOTELCO et SOPECO,  un plan social à deux volets a été élaboré et fait l’objet d’un protocole d’accord transactionnel adopté et signé entre le gouvernement et les partenaires sociaux,  a souligné le ministre.

Dans son volet financier, ce plan  relatif aux droits des ex travailleurs de l’ex ONPT évalués et arrêtés à près de 31 milliards de FCFA après des négociations avait permis de solder «… le montant des droits en trois ans », a-t-il précisé

Cependant, après cet apurement de la dette certains  ex travailleurs ont porté plainte contre l’Etat au tribunal de Brazzaville pour « … revendiquer la restitution du montant relatif au coefficient de modération des cotes ». A cette affaire encore pendante en justice après interjection de l’appel par l’Etat  s’ajoute celle de la dette de la télé mutuelle  des ex agents de l’ONPT chiffrée à 550 millions de FCFA qui « … a été communiquée au ministre des Finances et du Budget pour prise en charge et programmation ». Toutefois indique le ministre «… nous travaillons pour trouver une solution palliative à cette situation lancinante ».

Dans le volet administratif, la prise en charge des pensions de retraite de ces ex agents devrait se faire progressivement en leur donnant la possibilité de déposer leurs dossiers de retraite. C’est ainsi que des bulletins sans valeurs de la période allant de mars 2003 à mai 2009 édités ont permis à CONGO TELECOM de notifier des agents et d’établir des certificats de travail, de cessation de paiement et des décisions de licenciement pour Permettre à ces ex travailleurs de « …constituer leurs dossiers de retraite. Un deuxième protocole relatif à la dette sociale  de l’ex ONPT vis-à-vis de la CNSS et de la CRF a été signé entre le gouvernement et les partenaires sociaux. Il a fait l’objet d’un plan d’apurement validé par le gouvernement le 28 aout 2017 ».

Photo1 : les ex agents de l’ex ONPT manifestant leur mécontentement

Photo2 : Vue des sénateurs (Crédit droits réservés).

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35/06512 54 97      




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *