CONGO : LA SOCIETE AFRICAINE DE VINS ET SPIRITUEUX A LA CONQUETE DES MARCHES BRAZZAVILLOIS ET KINOIS - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Société

CONGO : LA SOCIETE AFRICAINE DE VINS ET SPIRITUEUX A LA CONQUETE DES MARCHES BRAZZAVILLOIS ET KINOIS

C’est dans un grand hôtel de Brazzaville que Patrick PORTELLA SAPRO, Directeur commercial et des relations publiques de la société africaine de vins et spiritueux (SOCAVINS) a procédé le vendredi 29 novembre 2019 à la présentation officielle des différents produits de cette société. La forme de communication choisie par la direction commerciale, une conférence de presse suivie d’une dégustation de la large gamme de produits que propose  cette société basée à Pointe noire (la capitale économique de la République du Congo). Cette gamme comprend notamment des vins, des whiskys des sangrias et du pâtis. La dégustation a laissé de bonnes impressions en termes de qualité auprès ce ceux qui y ont eu droit.

Brazzaville, c’est la conquête d’un tout nouveau marché dans laquelle s’engage la SOCAVINS. Mais en réalité, il n’y a pas que la ville de Brazzaville qui est visée par  la direction commerciale . Le nord du pays est aussi concerné ainsi que la voisine ville de Kinshasa, capitale de la république démocratique du Congo sur la rive gauche du fleuve Congo. La société s’est donné les moyens pour cette nouvelle conquête. En effet, un responsable commercial pour Brazzaville et Kinshasa a été nommé, Stéphane DIANGA, qui co-animait la conférence de presse avec le Directeur commercial.

En dehors des journalistes, cette conférence de presse couplée à la dégustation a connu la présence des représentants de grands restaurants et caves de la ville, et des deux ambassadeurs des marques SOCAVINS. Il s’agit de Kévin MBOUANDE, artiste chanteur et patron de l’orchestre Patrouille (qui a d’ailleurs déjà enregistré une chanson sur le vin Tokos) et Trésor MVOULA, lui aussi artiste chanteur.

La gamme des produits Socavins

Les Brazzavillois et les Kinois devront désormais composer avec les produits que propose la SOCAVINS. Ces produits sont les briques des vins en format un litre et demi. Il s’agit de Tokos et de Super Masta. Il y a aussi dans le même type de conditionnement une Sangria appelée Tchatcha Rumba. A coté des vins en format brique, les vins de 75 centilitres. Il s’agit ici d’une gamme de vins élaborés en France et appelée Réserves des Saints-Pères de Bordeaux, incluant  vin rouge, et vin rosé d’une  qualité exceptionnelle.

Autre vin sur les tables et dans les caves des Brazzavillois désormais, le Canto del sol, celui-là aussi en bouteille de 75 centilitres est élaboré en Espagne, une référence mondiale en matière de vins depuis des siècles. Le Canto del sol a son rouge et son rosé. Par ailleurs, deux autres conditionnements sont disponibles pour le  Canto del sol. Il s’agit de la dame jeanne en plastique et en verre, au choix du client bien sûr , et du bag in box de 3 et 5 litres.

 

Par ailleurs, coté spiritueux, la  SOCAVINS met sur le marché le whisky King Horse, le pastis vieux port, le whisky Black Officers, élaboré et embouteillé localement et le Sir Malcolm Wallace qui arrive des meilleures  maisons d’Ecosse.

Comme on le comprend, la SOCAVINS embouteille des vins et whiskys qui arrivent d’Europe    (France , Espagne et Ecosse) en semi finis, et les conditionnent avec le grand soin grâce à des équipements haute de gamme hébergés par son usine basé à Pointe noire.

Des prix avantageux…

S’exprimant sur les prix des produits SOCAVINS, Stéphane DIANGA responsable commercial pour Brazzaville et Kinshasa a indiqué que ceux-ci sont abordables et la société propose des dégressifs de couts , plus on achète : « Le vin Tokos que vous retrouvez chez nos grossistes à Poto-poto coute onze  mille Cinq cent le carton de 8 fois un litre et demi. Si vous achetez dix cartons vous avez une gratuité d’un carton. Pareil pour le Super Masta qui coute Onze mille cinq cent, avec un dégressif d’un  carton ».

A propos de l’usine  de conditionnement

C’est une usine de six lignes de conditionnement au total, inaugurée le 25 février 2019, et d’une capacité d’embouteillage de 5000 bouteilles par heure pour la ligne des vins . Il y a aussi des lignes pour le conditionnement des dames-jeannes de vin, des spiritueux d’une capacité de 5500 bouteilles par heure. On n’oublie pas bien sûr  la ligne de conditionnement de briques de vin. Tout au long des étapes de conditionnement, l’hygiène est respectée a rassuré Patrick PORTELLA SAPRO, Directeur commercial et des relations publiques de la société africaine de vins et spiritueux (SOCAVINS).

Notons que ceux des invités ayant dégusté les produits SOCAVINS les ont favorablement appréciés. La SOCAVINS, une société qui ambitionne de conquérir le marché de la zone Cemac. Bon vent !

Photo 1 : Le Directeur commercial et des relations publiques SOCAVINS lors de la conférence de presse

Photo 2 : La gamme des produits SOCAVINS

Crédit photos : Groupe Congo Médias.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top