CONGO /SENAT: LA MOITIE DES 29 AFFAIRES INSCRITES A LA 6EME SESSION ORDINAIRE ONT ETE TRAITEES

147

Chacun peut juger ce travail. Dix sept affaires à l’ouverture de la session, douze ajoutées en cours de session soit un total de Vingt neuf. Au final quatorze adoptées par les Sénateurs en vacances parlementaires depuis le mardi 13 aout, date à laquelle se clôturait cette session ordinaire. Pierre NGOLO, Président du Sénat lui  avait déjà trouvé son qualificatif. Un travail laborieux disait-il dans son discours lors de la  cérémonie de clôture : « Les travaux de la sixième session ordinaire administrative  de la troisième législature de la chambre haute sont bientôt  prendre fin, sanctionnés par un laborieux travail législatif et la détermination à veiller à l’amélioration constante de la gestion de notre cité ».

Les  quatorze affaires adoptées ont un rapport avec le transport aérien, les transactions électroniques, les systèmes d’information, la protection des données personnelles, la création de trois zones économiques spéciales, l’apurement des comptes du Sénat exercice 2018, la création de l’autorité de régulation des zones économiques spéciales, l’orientation de l’action sociale , l’orientation sur la performance de l’action publique et la ratification de du deuxième financement additionnel du projet Lisungi –système filet de sécurité entre le l’association Internationale de développement. Aussi cette session a-t-elle été marquée par une séance de questions orales au gouvernement avec débat.

Autres moments marquant de cette sixième session ordinaire administrative, l’élection de au travers d’élections partielles de quatre Sénateurs dans les départements du Pool (André MASSAMBA), de la Likouala (Georges MOUNGBENDE BALLAY), de la Cuvette (Justin AYA) et de la Cuvette Ouest (Jem AYOULOVE) , pour combler le vide crée par les décès de Sénateurs. Aussi le Senat Congolais a-t-il été un acteur majeur dans l’organisation à Kintélé, près de Brazzaville  du 11 au 12 juillet 2019 du sommet panafricain de haut niveau sur le financement de la santé et du vih/sida. Un sommet en marge duquel il a été procédé au lancement du projet de création de l’Association des Sénat d’Afrique, projet dont la conduite a été confiée à Pierre NGOLO, Président du Sénat du Congo.

Il est à noter qu’avant la cérémonie officielle de clôture, les Sénateurs ont procédé vote de deux lois (qui font partie des quatorze). Il s’agit de la loi sur le deuxième financement additionnel du projet Lisungi – système filet de sécurité entre le l’association Internationale de développement et de la loi relative aux transactions électroniques.

Photo : Les membres du bureau du Sénat pendant l’exécution de l’hymne national (Crédit Groupe Congo Médias)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *