CONGO/SENAT: MISE EN ŒUVRE DE LA DECENTRALISATION, LE TẬTONNEMENT CONSTATÉ PREOCCUPE LES SÉNATEURS - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Politique

CONGO/SENAT: MISE EN ŒUVRE DE LA DECENTRALISATION, LE TẬTONNEMENT CONSTATÉ PREOCCUPE LES SÉNATEURS

Le bureau du Sénat a fixé l’opinion sur l’ordre du jour de la dixième session ordinaire dite budgétaire qui s’ouvre le jeudi 15 octobre prochain. Parmi les axes prioritaires inscrits à cet ordre du jour adopté par la traditionnelle conférence des présidents, tenue le jeudi 8 octobre 2020 dans la salle des banquets du Palais des Congrès,  figure la réflexion sur la décentralisation. Une réflexion pour laquelle la chambre haute du parlement  s’est engagée à mener pour mieux cerner les problèmes qui freinent l’effectivité de la mise en œuvre de la décentralisation au Congo, ce de nombreuses recommandations et interpellations faites au gouvernement en vue.

Patronnée par le  Président du Sénat Pierre NGOLO, la conférence des présidents du Sénat a rendu public l’agenda de la 10ème session ordinaire budgétaire dont la cérémonie l’ouverture est fixée le jeudi 15 octobre 2020. On note au menu de cette  10ème session qui se tient à mi- mandat du Sénat  17 affaires à traiter, composées de 4 affaires anciennes reconduites et 13 nouvelles.

La loi de finances exercice 2021 ; le projet de loi portant loi de règlement du budget de l’Etat exercice 2019 ;  le projet de loi de finances rectificative 2020 et celui du budget du Sénat exercice 2021, constituent les principales affaires qui seront examinées par les Sénateurs au cours de cette session. A ces axes prioritaires viennent se greffer le projet de loi portant statut général des militaires  et des gendarmes, le projet de loi réglementant le secteur du tourisme, le projet de loi autorisant la ratification de l’accord du protocole à la charte africaine des droits de l’homme et des peuples, relatifs aux droits des personnes handicapées en Afrique et une séance de questions orales avec débat.

Le Sénat déterminé à faire avancer les choses pour rendre effective la décentralisation

Investis en tant que représentants des collectivités locales de la République, élus par les conseillers départementaux et municipaux, conforment à l’article 133 de la Constitution congolaise, les  Sénateurs multiplient des stratégies pour amener le gouvernement à aller vers une mise en œuvre effective de la décentralisation afin de favoriser le fonctionnement des collectivités locales sur l’ensemble du territoire national.

En l’absence des avancées significatives qui traduisent dans les faits la décentralisation, ce malgré les nombreuses interpellations et recommandations faites au gouvernement lors des précédentes sessions,   la chambre haute s’est engagée à mener au cours de cette 10ème session une réflexion sur la décentralisation. « Cette réflexion devra nous amener à mettre le doigt sur le problème que cette décentralisation poserait pour faire des suggestions réalistes, mais après qu’on aura mieux compris et faire comprendre aux congolais le véritable sens de la décentralisation », a expliqué Joseph YEDIKISSA-DHADIE, Deuxième secrétaire du Sénat.

En effet, le Sénat déplore le non application de certaines recommandations par le gouvernement, ce qui donne l’impression que  la décentralisation n’est pas bien lisible. Epinglant quelques faits, le Deuxième secrétaire de la chambre a indiqué que : «Les conseils départementaux se tiennent à plusieurs vitesses. Il y en a qui ne se tiennent pas. Quel serait, dans le volet représentation des collectivités locales, la position du Sénat ? Les collectivités locales sont l’expression de la démocratie de proximité. Dans la politique de la territorialité de la fonction publique, il faut que cette dimension soit mise en œuvre, comprise et adaptée par rapport au contenu de la loi fondamentale, en faisant que l’article 133 qui définit clairement le rôle du Sénat puisse faire que chacun joue convenablement son rôle dans la République».

Cet ordre du jour est la base de départ pour cette dixième session car, comme cela est de coutume, d’autres affaires, des projets de loi surtout en provenance du gouvernement, peuvent en cours de session venir grossir la liste de celles-ci.

Photo: Le Président du Sénat lors de la conférence

Contacts de notre rédaction : gcm.rédaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top