CONGO /SANTE: LUTTE CONTRE LE VIH-SIDA, UN NOUVEAU CADRE STRATEGIQUE NATIONAL VALIDE - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Santé

CONGO /SANTE: LUTTE CONTRE LE VIH-SIDA, UN NOUVEAU CADRE STRATEGIQUE NATIONAL VALIDE

Un atelier de validation des documents  du cadre stratégique national de lutte contre le VIH/SIDA 2019-2022 ainsi que le Plan d’accélération de l’atteinte des cibles vers les objectifs 90-90-90, 2020-2022 sur le SIDA, la tuberculose et le paludisme a été organisé le lundi 24 février 2020 à Brazzaville. Ouvert  par Jacqueline Lydia MIKOLO, Ministre de la santé et de la population, de la promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement, l’atelier a permis aux parties prenantes d’affiner lesdits documents dans le but de doter le Congo d’un outil de mise œuvre des engagements internationaux et régionaux .

Les documents du cadre national de lutte contre le VIH et la tuberculose et du plan d’accélération de l’atteinte des cibles  qui viennent d’être validés font état de la situation du VIH/SIDA en république du Congo. Ils constitueront  l’outil des stratégies de référence de qualité pour mieux organiser la riposte contre les infections sexuellement transmissibles. A ce sujet, Benjamin ATIPO, Directeur exécutif et conseiller technique de l’épouse du Chef de l’Etat a indiqué   que dans ce nouveau cadre stratégique devrait s’inscrire toutes les orientations, les axes et les domaines d’action pour lutter de manière efficace contre ces maladies.

La situation de ces IST reste préoccupante, selon la ministre, et  présente des niveaux de prévalence élevés dans deux catégories de populations vulnérables. Les homosexuels, les professionnels du sexe, les adolescents et les jeunes âgés de 10 à 24 ans sont les plus vulnérables au Congo.

Des niveaux de prevalence  au VIH/SIDA très élévés

Les détails communiqués par la Ministre, sur les niveaux de prévalence, font état d’une situation préoccupante nécessitant réaction efficace pour inverser cette tendance. Les adolescents et les jeunes de la tranche d’âge comprise entre 10 et 24 ans contribuent, à eux seuls, à environ 29% du taux de prévalence et accentuent la tendance à la  féminisation et à la  juvénilisation du VIH/ SIDA.

Les participants

Chez les filles, la situation est plus alarmante, les nouvelles infections représentent quatre fois celles des garçons d’où l’urgence d’agir vite : « La féminisation et la juvénilisation de l’épidémie persistent au Congo et risque si l’on n’y prend garde de compromettre l’atteinte des objectifs de développement durable du secteur de la santé », a déclaré Jacqueline Lydia MIKOLO.

Ce nouveau cadre stratégique national de lutte contre le VIH/SIDA 2019-2022 et le Plan d’accélération de l’atteinte des cibles vers les objectifs 90-90-90, 2020-2022 sur le SIDA, la tuberculose et le paludisme qui sont arrimés au Plan national de développement 2018- 2022 constitueront  l’outil stratégique de mise en œuvre des engagements pris par le Congo  pour lutter contre ces maladies. Cet outil devra contribuer, entre autres,  à l’atteinte des objectifs de développement  de santé fixés et d’atteindre les populations cibles difficilement accessibles. Ces  objectifs  rentrent dans le cadre de la politique de  l’Onusida qui vise  à permettre aux personnes vivant avec le VIH de connaître leur statut sérologique et de permettre aux personnes infectées par le VIH dépistées de bénéficier un traitement en antirétroviral voire d’un soutien psychosocial.

Photo 1 : La Ministre de la santé avec les partenaires

Photo 2 : Vue des participants lors de la cérémonie d’ouverture

(Crédit GROUPE CONGO MEDIAS)

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top