Santé

CONGO/SANTÉ: “KOBIKISA”, UN PROJET SANTÉ LANCÉ AU PROFIT DES MÉNAGES VULNÉRABLES

Ce projet ambitionne d’augmenter l’utilisation des soins et services de la santé reproductive et marno-infantile dans les zones ciblées, plus particulièrement parmi les ménages les plus vulnérables, s’appuyant sur l’approche du financement basé sur la performance(FBP)

Le gouvernement de la République a officiellement lancé, le lundi 31 janvier 2022, le Projet de renforcement du système de santé “Kobikisa” en vue de favoriser l’accès aux services reproductifs, maternels et infantiles de qualité aux ménages les plus pauvres. La cérémonie y relative placée sous le patronage de l’épouse du chef de l’Etat, madame Antoinette Dénis SASSOU N’GUESSO, marque le démarrage effectif des activités de ce projet santé mis en œuvre grâce aux fonds de la Banque Mondiale dans le cadre d’un accord de prêt conclu entre le gouvernement congolais et cette institution des Nations Unies.

Financé à hauteur de 27 milliards de francs CFA, le Projet vise à accroitre l’utilisation des soins et services de la santé reproductive, materno-infantile dans les zones ciblées, plus particulièrement parmi les ménages les plus vulnérables. « Il va assurer la couverture de 36 districts sanitaires sur les 52 que compte le Congo, pour 2.400.000 personnes bénéficiaires parmi les ménages les plus pauvres.», a indiqué Gilbert MOKOKI, ministre de la santé et de la population.

Lors de la cérémonie de lancement dudit projet, au cours de laquelle Jean Pierre OKANDZE ELENGA, son Coordonnateur a présenté le projet dans son ensemble, madame Antoinette Dénis SASSOU N’GUESSO, épouse du chef de l’Etat et présidente de la Fondation Congo Assistance(FCA) a remis un kit de réanimation néonatale au ministre de la santé et de la population.

Monté dans le but d’améliorer l’utilisation et la qualité des services de santé reproductive maternelle et infantile parmi les ménages  les plus vulnérables, ce projet de renforcement du système de santé vise également l’amélioration de la gouvernance du système de santé en république du Congo.

Pour la Représentante de la Banque mondiale au Congo, Korotoumou OUATTARA, qui a  inscrit ce projet dans le cadre des nombreuses initiatives prises par le gouvernement congolais dans le but de favoriser et promouvoir le droit à la santé et la sécurité sociale, “Kobikisa” est une réponse majeure aux préoccupations et besoins fondés du ministère en charge de la santé. « Ce projet ambitionne d’augmenter l’utilisation des soins et services de la santé reproductive et marno-infantile dans les zones ciblées, plus particulièrement parmi les ménages les plus vulnérables, s’appuyant sur l’approche du financement basé sur la performance(FBP).», a-t-elle indiqué.

Photo de famille après le lancement officiel

Cette approche d’achat stratégique vise notamment à résoudre certains problèmes de gouvernance, dans la gestion des finances publiques en améliorant l’allocation et l’exécution budgétaire dans le secteur de la santé, tout en promouvant l’adoption des meilleures pratiques de la gestion fiduciaire.  

Réaffirmant la volonté du Groupe de la Banque mondiale à poursuivre et consolider son partenariat avec la République du Congo pour un développement harmonieux dans une approche intégrée de réduction de la pauvreté pour une croissance partagée, madame OUATTARA a présenté le projet “Kobikisa”  comme une mesure complémentaire qui permettra de relever les défis du système de santé.

Le lancement des activités de ce projet, qui vient se greffer à d’autres projets financés par la Banque mondiale dans le secteur de la santé, marque également le démarrage du processus d’adhésion du Congo au mécanisme de financement mondial ou Global financing facility (Gff) pour les femmes, les adolescents et les enfants, qui offre un financement additionnel aux projets dans le secteur de la santé.

Une initiative saluée par  Chantal UMUTONI, Représentante de l’Unicef au Congo, en ce qu’elle aidera les enfants bénéficiaires à parvenir à l’âge de cinq ans en bonne santé.

Ce projet qui s’exécutera en trois ans sera mis en œuvre à travers trois composantes principales. « La composante 1, consiste à financer le FBP et à appliquer la gratuité des soins de santé pour les femmes enceintes, les enfants et mettre en place l’exonération des frais pour les ménages les plus pauvres ; la composante 2, servira à soutenir la gestion des finances publiques du secteur de la santé et le renforcement du système de santé ; la composante 3, quant à elle, sera axée sur la gestion et au suivi du projet  », a précisé Jean Pierre OKANDZE ELENGA, Coordonnateur du projet.

A noter que le projet prévoit une quatrième composante dite « d’intervention d’urgence contingente ». Mis en vigueur le  19 novembre 2021, le projet “Kobikisa”  qui est sous tutelle du ministère de la santé et de la population se clôturera le 08 aout 2024.

Photo1: Les participants lors du lancement du projet

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : +242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »