Santé

CONGO / SANTE : DE GRANDES AVANCEES DANS LA VACCINATION CONTRE LA POLIO

Améliorer  les performances des districts a faible couverture vaccinale, en permettant le rattrapage des abandons vaccinaux, tel est l’un des objectifs visé par la neuvième édition de la  semaine africaine  de vaccination couplée aux journées nationales de vaccination contre la poliomyélite. Organisé Brazzaville le  mercredi 26 juin 2019 sur le thème « protégés ensemble : les vaccins ça marche! », le lancement officiel de  cette semaine a été marqué, entre autres,  par la réception du matériel acquis grâce à l’appui des partenaires par le Programme Elargi de vaccination.

Cet article a été rédigé avec Dan Cooper MOON, journaliste stagiaire

C’est dans les locaux du Programme Elargi  de vaccination (PEV), que s’est déroulé cette remise de matériel composé entres autres de 80  réfrigérateurs solaires répondant aux normes pour le stockage des vaccins et autres intrants de vaccination ; deux (02) véhicules et dix (10) moteurs hors bords destinés à renforcer la logistique du PEV pour assurer la distributions des vaccins et autres intrants de vaccination ainsi que la mise en œuvre des stratégies avancées mobiles.

Il est à noter que  ce  matériel est acquis avec l’appui des différents partenaires notamment l’organisation des nations unies pour la santé, (OMS) et le programme des nations unies pour l’enfance, (UNICEF), dans le cadre de la collaboration avec le partenaire  GAVI, une alliance pour le vaccin.

Pour rappel, la semaine africaine de la vaccination a été adoptée en septembre  2010. Cette année, pour sa neuvième édition,   elle a été couplée aux journées nationales de vaccination contre la poliomyélite  qui se dérouleront du 26 au 30 juin,  et qui concernent  les enfants âgés de 0 à 5 ans et les femmes enceintes, sur l’ensemble du territoire national.

Pour le  docteur Alexis MOUROU MOYOKA, pédiatre-allergologue (médecin en chef) « la poliomyélite est une maladie causée par le virus de la poliomyélite occasionnant  un handicap à vie et parfois une paralysie des muscles respiratoires,  entrainant la mort ».  Aussi, a-t-il martelé sur l’impérieuse nécessité de vacciner les enfants. La vaccination dont les résultats sont tangibles dans le pays. Parmi eux, on peut citer le fait que  le dernier cas de poliomyélite  sauvage a été détecté il y a bien longtemps, c’était en  2011, a-t-on appris.

Rendant le discours de la  ministre de la santé  et de la population empêchée  , Aimé Parfait COUSSOUD MAVOUNGOU, ministre de la recherche scientifique  et de l’innovation technologique a déclaré  que « la vaccination a permis l’éradication de la rougeole à l’échelle mondiale et selon l’OMS, la vaccination permet à elle seule d’éviter chaque année deux millions et demi de décès dans le monde, et elle peut encore permettre d’éviter un million et demi de décès chaque année ».

A travers les campagnes de sensibilisation et de vaccination, le Congo tient à maintenir son statut de « pays libre de poliomyélite »  en  vue d’atteindre l’objectif majeur de la communauté internationale qui est  l’éradication de la poliomyélite  en 2022.

Pour sa part, Micaela Marques  Représentante de l’UNICEF au Congo  a invité les parents à vacciner les enfants  « car les vacciner c’est les aimer, les vacciner c’est les sauver » dit-elle.

Signalons enfin Au cours de la cérémonie le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, les représentants de l’OMS de l’UNICEF  et de  GAVI   ont procédé à la vaccination de quelques enfants.

Photo :  Un cliché des parents avec leurs enfants à vacciner (Crédit Groupe Congo Médias)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top