Santé

CONGO/SANTÉ: 4 MILLIARDS 530 MILLIONS 760  FCFA DE BUDGET DE FONCTIONNEMENT DU  REDISSE IV

L’action prioritaire à mettre en œuvre est l’activation du plan de surveillance au niveau du corridor

Le Comité de pilotage du Projet Régional d’amélioration des systèmes de surveillance des maladies en Afrique centrale, phase IV (REDISSE IV) a tenu  sa troisième session ordinaire, le jeudi 28 avril 2022 à Brazzaville. La réunion a permis aux membres dudit comité de délibérer sur l’ensemble des activités mises en œuvre par l’unité de coordination et d’approuver le Plan de travail et budgets annuels (PTBA) exercice 2022 de ce projet mis en œuvre grâce au portefeuille de la Banque Mondiale.

Placée sous l’autorité du ministre de la santé et de la population, Vice-président du comité de pilotage dudit projet, Gilbert MOKOKI,les travaux de cette  session de cette troisième session ordinaire a permis aux membres de cet organe de délibération et d’orientation du projet d’examiner et d’approuver le rapport d’exécution du plan de travail et budget annuel (PTBA) 2021 et d’adopter le PTBA pour l’année 2022.

D’un montant total de 4 milliards 530 millions 760  Fcfa, ce budget permettra à l’Unité de coordination du projet de se focaliser sur les grandes activités qui permettront d’appuyer le  gouvernement de la république, dans le cadre de l’activation du plan de surveillance des maladies aux points d’entrée.

« L’action prioritaire à mettre en œuvre est l’activation du plan de surveillance au niveau du corridor (NDLR : à la frontière avec la République démocratique du Congo où l’épidémie d’Ebola a été déclarée pour une 14ème fois). Avec la direction nationale de surveillance des maladies,  nous allons monter une équipe et  passer aux actions de la mise en œuvre dudit plan.», a précisé Le Dr Jean-Pierre OKANDZE ELENGA, Coordonnateur du REDISSE IV.

La surveillance, la déclaration des cas et la communication font parties des actions prioritaires à mettre en œuvre dans le cadre de l’activation de ce plan.

Mis en œuvre grâce à l’appui avec financier de la Banque mondiale, le REDISSE IV vise le renforcement des capacités nationales et régionales de lutte contre les menaces de maladies au niveau de l’interface homme-animal-environnement, source de la plupart des nouveaux agents pathogènes à tendance épidémique connus.

Photo : Les membres du comité de pilotage autour du ministre en charge de la santé

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »