CONGO/RENTRÉE ANDRAGOGIQUE: LA RESCOLARISATION ET L’ALPHABÉTISATION, DES SOLUTIONS ALTERNATIVES POUR LES DÉCROCHÉS SCOLAIRES - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Education

CONGO/RENTRÉE ANDRAGOGIQUE: LA RESCOLARISATION ET L’ALPHABÉTISATION, DES SOLUTIONS ALTERNATIVES POUR LES DÉCROCHÉS SCOLAIRES

Les écoles et centres de rescolarisation et d’alphabétisation ont ouvert leurs portes le lundi 19 octobre sur toute l’étendue du territoire national. Lancée dans le département de la Likouala, dans le zone nord de la république du Congo, par Anatole Collinet MAKOSSO, Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, cette rentrée des classes qui s’intéressement particulièrement à la rescolarisation des décrochés scolaires et à l’alphabétisation des adultes a été marquée à  Brazzaville par la ronde effectuée dans quelques structures d’accueil de la ville par Adolphe MBOU-MABA, Directeur de cabinet du ministre.

C’est  dans le but de s’assurer de l’effectivité de cette rentrée scolaire particulière ainsi que de la présence des apprenants et encadreurs dans les écoles de rescolarisation et centres d’alphabétisation qu’Adolphe MBOU-MABA, Directeur de cabinet du ministre en charge de l’enseignement général a effectué une double descente sur le terrain ; le matin dans les centres de la rescolarisation puis  l’après-midi dans les centres d’alphabétisation.

Fixée pour le 19 octobre, la rentrée pédago-andragogique qui concerne les programmes de rescolarisation, d’alphabétisation et de l’alphabétisation fonctionnelle a été effective à Brazzaville. Cette rentrée qui intervient dans un contexte de crise sanitaire due à la pandémie du Covid-19 augure de bonnes perspectives au regard de l’engouement constaté dans les centres ayant fait l’objet de la visite malgré la situation sanitaire préoccupante.

La descente effectuée en deux temps a commencée, le matin, par la visite des centres de rescolarisation de Brazzaville sud, notamment ceux de l’Angola Libre et de Loango Marine,  dans l’arrondissement 1 Makélékélé pour terminer l’après-midi par le  centre d’alphabétisation Mama Lombé de la paroisse Sainte Marie de Ouenzé, dans le cinquième arrondissement. La descente au cours de laquelle le Directeur de cabinet n’a cessé d’entonner avec les élèves le slogan  « Il n’est jamais trop tard pour apprendre » lui a permis d’encourager les apprenants pour les inciter à travailler davantage et de voir en ce programme spécifique une opportunité de dernière minute pour réaliser leurs rêves.

Le Directeur de cabinet face  aux élèves

Elle quitte la sixième pour aller se perfectionner au niveau 3!

Alors qu’elle était déjà en classe de 6ème et détentrice du CEPE, Gloirdie BATOUMISSA a jugé bon de faire un bond en arrière en inscrivant cette année au centre de rescolarisation d’Angola libre au niveau 3, équivalent des classes de CM1 – CM2, afin de combler les lacunes qu’elle a accusées l’année dernière. Sans regret, ni gêne et décomplexée, la jeune fille a promis fournir le maximum d’effort pour réaliser ses rêves et devenir comme « le Directeur de cabinet » avant  que ce dernier lui souhaite de « devenir plus que lui » : « Je suis venue ici pour réapprendre parce que l’année passée j’étais en 6ème, mais je ne pouvais pas bien lire ni écrire. Je veux poursuivre mes études et réaliser mes rêves. Je deviendrai enseignante voire ministre de l’enseignement ». Après un regard intrigant orienté vers le plafond de sa salle de classe, Gloirdie BATOUMISSA a souhaité que cet établissement qui commence à suinter à certains endroits soit retapé afin de leur permettre d’étudier dans des bonnes conditions.

Réduire le taux d’alphabétisme et de l’illettrisme au Congo est le principal objectif poursuivi par le gouvernement en développant trois programmes spécifiques : la rescolarisation, l’alphabétisation et l’alphabétisation fonctionnelle. Un projet d’enjeu majeur mis en œuvre depuis plus de dix ans. Les programmes visent l’amélioration des compétences  des apprenants en tenant compte des compétences déjà acquises et des difficultés que présente chaque apprenant inscrit. Si la réscolarisation se propose d’améliorer le socle de compétences des élèves décrochés et en difficulté d’adaptation scolaire, l’alphabétisation concerne les adultes : un programme développé l’après-midi et le soir qui se propose d’installer des connaissances de base chez les adultes tandis que l’alphabétisation fonctionnelle est quant à elle directement liée à l’apprentissage d’un métier pour favoriser l’intégration socio-économique des apprenants.

Les témoignages de ceux qui s’en sortent grâce à ce programme développé gratuitement au profit de ceux qui n’hésitent pas de s’inscrire dans les centres d’alphabétisation et de rescolarisation sont là les preuves  d’un programme pratique grâce auquel les lacunes dans le parler, à l’écrit et à lire peuvent être corrigées d’où la nécessité pour les parents de contribuer à ce combat contre l’analphabétisme et l’illettrisme en inscrivant les enfants concernés dans les centres de prise en charge.

Au terme de la visite, le Coordonnateur départemental de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle, Cyr Parfait MABINGUI a invité les parents à emmener inscrire les enfants dans les centres les plus proches: « Nous lançons un appel aux parents qui ont des enfants non scolarisés à la maison de les emmener dans les centres, car les écoles de rescolarisation et d’alphabétisation sont là pour prendre en charge ces enfants : c’est l’école de la seconde chance ».    

 Le capital humain étant quelque chose de fondamental pour le développement  d’un pays, investir dans la lutte contre l’analphabétisme et l’illettrisme permettra d’augmenter les chances d’un développement réussi dans plusieurs domaines aux personnes ayant abandonné les études, à ceux présentant des difficultés dans leur parcours scolaire et à ceux n’ayant pas eu l’opportunité d’aller à l’école pour quelques raisons que ce soit, devient une aubaine que ces derniers doivent saisir pour mieux s’en sortir.

Photo 1 : Les élèves lors de la visite

Contacts de notre rédaction : gcm.rédaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top