Gouvernance

CONGO/RÉFORME DE L’ÉTAT: DES CONSULTATIONS SPÉCIFIQUES ENGAGÉES POUR LE NOUVEAU CADRE PROGRAMMATIQUE

Les départements du Congo ont vibré, du 27 juillet au 09 août 2022, au rythme des consultations spécifiques relatives à l’actualisation de l’avant-projet du plan stratégique de réforme de l’Etat. Placées sous le haut patronage du Premier ministre, Chef du Gouvernement, ces assises ont été conduites à Pointe Noire, à Ouesso, à Owando et à Djambala, par Luc-Joseph OKIO, ministre délégué à la réforme de l’Etat.

Les consultations spécifiques ont permis de collecter les avis et contributions des parties prenantes des départements pour jeter les bases du nouveau cadre programmatique de la rationalisation de l’Etat et de la gouvernance territoriale arrimé au Plan national de développement (PND) 2022-2026.

Dans esprit patriotique et participatif, les travaux des consultations spécifiques ont porté sur la rationalisation de l’Etat et sur la réforme de gouvernance territoriale. Ce qui a permis à plus de 450 participants venus des entités déconcentrées et décentralisées, des organisations patronales et de la société civile des départements de Pointe Noire, de la Sangha, de la Cuvette et des Plateaux, de partager leurs expériences et de scruter les matrices soumis à leur examen.

Dans chaque localité, les participants ont suivi la présentation de l’état des lieux de l’organisation et du fonctionnement de l’Etat, le cadre stratégique de la réforme de l’Etat, le cadre opérationnel de la réforme de l’Etat et la stratégie de mise en œuvre. Ce document a fait l’objet d’un examen approfondi depuis le processus d’actualisation en février 2022 à Brazzaville.

Les groupes thématiques ont passé en revue les programmes de la réorganisation des structures de l’administration centrale, de la rationalisation de la gestion des ressources publiques, de l’amélioration du système d’accueil des usagers du service public, du renforcement des capacités opérationnelles des structures déconcentrées et celui du renforcement du processus de décentralisation. 

Pour Luc-Joseph OKIO, ministre chargé de la réforme de l’Etat, il s’agit de « définir les moyens et les outils permettant de moderniser l’Etat, d’améliorer la gouvernance, en assurer un pilotage cohérent afin de garantir la corrélation entre la responsabilité, la reddition des comptes, le respect des principes d’équité, d’égalité, de transparence et d’intégrité ».

Soutenues par le projet des réformes intégrées du secteur public(PRISP)  dans le cadre de sa composante deux relative au renforcement de modernisation de l’administration publique, ces assises ont recueilli les attentes, les avis et les appréhensions légitimes des parties prenantes  qui ont tiré les leçons de leurs conditions et environnement de travail actuels et formulé des actions stratégiques et opérationnelles, en vue de les améliorer et consolider l’avant-projet du plan stratégique de la réforme de l’Etat.

Au terme des consultations spécifiques, il s’est dégagé, dans l’ensemble, un satisfecit des participants dans l’espoir de la prise en compte des actions proposées.  L’avant-projet du PSRE sera soumis à validation technique avant son approbation par le conseil des ministres, et son adoption par le parlement, processus, à l’issue duquel le Gouvernement disposera d’un cadre légal de référence en matière de réforme de l’Etat assorti d’un plan d’action.

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : +242 06954 43 25

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »