CONGO : RECENSEMENT GENERAL  DE LA POPULATION,  LES OPERATIONS DE CARTOGRAPHIE CENSITAIRE LANCEES  - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Société

CONGO : RECENSEMENT GENERAL  DE LA POPULATION,  LES OPERATIONS DE CARTOGRAPHIE CENSITAIRE LANCEES 

La ministre du plan, de la statistique et de l’intégration régionale, Ingrid Olga Ghislaine EBOUKA-BABAKAS a procédé au lancement des opérations de cartographie censitaire le mercredi 04 mars 2020 à Brazzaville. C’est au cours d’un point de presse que la Ministre a fixé l’opinion sur les principaux objectifs visés et le cout global de mise en œuvre de ces opérations qui déboucheront sur le recensement général de la population et de l’habitation en république du Congo. N’ayant pas été réalisé en 2017, le 5ème recensement général de la population et de l’habitation, qui livrera ses résultats en fin d’année, permettra au gouvernement de disposer des informations actualisées sur l’effectif global de la population congolaise.

Outil essentiel dans la réussite des opérations de dénombrement de la population, la cartographie censitaire dont les opérations ont fait l’objet d’un lancement va faciliter l’organisation et le déploiement des agents de collecte sur le terrain.  Le lancement de ces opérations marque une étape décisive dans le processus visant à actualiser les données sociodémographiques  nécessaires à la planification du  développement du  pays. La mise en œuvre du cinquième recensement général de la population permettra d’actualiser les données de base datant du dernier recensement réalisé en 2007.

Dans son propos liminaire la ministre en charge du plan en sa qualité de Présidente de la coordination nationale du RGPH-5 a donné des précisions sur les objectifs de cette opération placée sous la responsabilité de l’Institut National de la Statistique(INS).  « L’objectif général est de disposer des informations actualisées sur l’effectif global de la population, ainsi que de ses caractéristiques démographiques et socio-économiques nécessaires à l’élaboration et au suivi-évaluation des politiques publiques. Il permettra également de disposer d’une cartographie géo-référencée des localités et des infrastructures de base pour les besoins d’aménagement du territoire et de suivi de la politique de décentralisation. Enfin, le RGPH-5 permettra de disposer d’une base de sondage exhaustive d’unités aréolaires pour les enquêtes futures et la mise en place d’un Système d’Information Géographique ».

Vue des journalistes et agents cartographes

Sur le plan organisationnel, le 5ème recensement général de la population et de l’habitation qui tient compte des recommandations des Nations Unies en la matière est piloté par quatre organes : une Coordination Nationale du Recensement;  un  Comité Technique National; l’Equipe Technique permanente et des Commissions départementales. Des organes qui permettront. Les travaux liés à la cartographie censitaire débutés le 27 janvier dernier  se poursuivent.

C’est à la suite de la descente sur le terrain des agents cartographes que le dénombrement général de la population va intervenir.  Pendant cette dernière phase, plusieurs activités seront menées. Il s’agit de : « … la tenue de la table ronde des bailleurs de fonds pour permettre aux partenaires au développement d’apporter leur contribution ; la tenue de l’atelier des utilisateurs potentiels des données du RGPH-5 pour intégrer leurs besoins dans les outils de collecte ; e dénombrement général de la population ; l’enquête Post-Censitaire (EPC) ; le traitement des données ; l’analyse des données et la rédaction des rapports thématiques ; le développement du Système d’Informations Géographiques et cartographie thématique ; La publication, la diffusion et la dissémination des résultats, en fin d’année ».

Une démarche novatrice qui nécessite des fonds  

La collecte des données du 5ème  recensement général de la population en République du Congo se fera  par  des tablettes  numériques géo-référencées.  La mise en place d’un  dispositif d’assurance qualité placé sous le leadership du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) à travers la mise à disposition d’un Conseiller technique principal international, dont le rôle principal est d’accompagner le processus de mise en œuvre du RGPH-5 dans le respect des normes et standards internationaux de qualité  cadre avec la volonté du gouvernement de réussir cette campagne.

La mise en œuvre des activités du recensement qui nécessite la mobilisation des ressources financières importantes a conduit au report de ce recensement prévu en  2017 à cause de la situation financière difficile à laquelle  le Congo est confronté depuis 2014.  Le budget de la complexe et novatrice opération du RGPH-5 qui sera mise en œuvre représente une enveloppe importante : « Il va coûter 9,5 milliards de francs CFA et, le Gouvernement, en dépit de la conjoncture économique défavorable que traverse actuellement notre pays, mobilisera une part prépondérante de ce budget. Pour combler le gap, le Gouvernement invitera ses partenaires au développement à apporter leur contribution, à l’instar de l’UNFPA, la Banque Mondiale et le HCR », a indiqué la Ministre.  Aussi, a-t-elle  poursuivi, sur ce budget global, du RGPH 2020 un montant d’environ « …6 milliards de Francs CFA a déjà été mobilisé aussi bien par le gouvernement que partenaires ».

Si en 2007, la population congolaise était de 3 millions 697 mille 490 habitants, le RGPH-5 de cette année est une occasion pour le gouvernement du Congo de se faire une idée précise sur l’effectif actuel, douze années après.

Photo 1 : La Ministre et côtés les représentants de la Banque mondiale et  de l’UNFPA

Photo 2 : Vue des  journalistes et agents cartographes.

(Crédit Groupe Congo Médias)

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06 629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top