CONGO : LE PROJET PREFOREST PRET A ETRE SOUMIS AU FONDS VERT CLIMAT - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Entertainment

CONGO : LE PROJET PREFOREST PRET A ETRE SOUMIS AU FONDS VERT CLIMAT

Le document du Projet de réduction des émissions de CO2 issues des forets en république du Congo (PREFOREST) a été  validé le vendredi 29 novembre 2019 à Brazzaville. Cette étape franchie grâce à l’implication des différentes parties prenantes au processus d’instruction du PREFOREST-Congo, dont le budget prévisionnel est fixé à 37 millions 683 mille 358 dollars, permet au Congo de passer à la phase de soumission dudit projet au Fonds Vert Climat en vue de son financement.

C’est au cours d’un atelier consacré à la présentation du document du projet PREFOREST-Congo en vue de sa validation que les  parties prenantes à ce processus, qui a duré trois ans, sont parvenus au document final. Ce document qui constitue pour le Congo son projet forestier bancable  tourné vers la lutte contre les changements climatiques est le fruit d’une parfaite collaboration entre les experts de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture(FAO) et les experts des ministères  impliqués ainsi que ceux de la société civile congolaise. Sa soumission au Fonds Vert Climat, lors de la réunion de juin 2020, pourrait permettre  au pays de bénéficier d’un financement nécessaire à la  mise en place des activités dans le secteur agricole et forestier  visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à augmenter la résilience des populations locales aux changements climatiques.

Le projet validé poursuit comme objectifs de : «… réduire les émissions de gaz à effet de serre de la forêt causées par l’agriculture sur brûlis et le bois-énergie, et de diversifier les systèmes productifs pour engendrer des bénéfices économiques et sociaux aux populations locales et augmenter leur résilience aux changements climatiques  », a indiqué Suze Percy FILIPPINI, Représentante de la FAO.  Il s’agit d’un projet qui s’intègre dans l’axe prioritaire 3 du Cadre programmatique pays portant sur le développement des stratégies d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques et de la gestion durable de la biodiversité. Mis en place entre le Congo et la FAO, ce  cadre de programmation aligné au PND 2018-2022 et aux Objectifs de Développement Durable s’inscrit dans l’optique d’une amélioration de l’efficacité de l’assistance  de la FAO  au Congo.

Avec un budget prévisionnel de 37millions 683 mille 358 de dollars, le projet PREFOREST-Congo va s’exécuter sur 8 ans et dans treize (13) districts repartis en cinq départements à savoir les Plateaux, Pool, la Bouenza, le Niari et le Kouilou et « …sera complémentaire au programme de réduction des émissions pour la zone couvrant les départements de la Sangha, et la Likouala , relatif au processus de Réduction des émissions de gaz à effet de serre dues à la déforestation et à la dégradation forestière, la gestion durable des forêts, la conservation et l’augmentation des stocks de carbone, en sigle RDD+ », a précisé Rosalie MATONDO, Ministre de l’économie forestière.

Le PREFOREST qui comprend quatre composante (La planification des ressources, aménagement du territoire et renforcement des droits fonciers ; le déploiement des systèmes agro-forestiers, forestiers et agricoles durables ; la réduction de la consommation et approvisionnement durable du bois-énergie et le renforcement des structures nationales de financement agricole, des capacités d’affaires, et des chaines de valeur.) prévoit d’appuyer, entre autres, « …les Charbonniers du Congo à travers un renforcement des capacités techniques pour produire du charbon de manière plus efficace et de manière à réduire la demande en bois-énergie sur les forêts du Congo qui malheureusement engendre leur dégradation et la déforestation », a expliqué Philippe Crête, Expert  en financement climatique et REDD+ pour la FAO.

Ce projet qualifié de fédérateur fera intervenir dans sa mise en œuvre plusieurs départements ministériels. De même,  des partenariats stratégiques, et des synergies sont envisagés avec des initiatives développées par d’autres partenaires techniques et financiers, de la société civile, du secteur privé et des institutions de micro finance de la République du Congo.

Photo 1 : Le présidium de la cérémonie d’ouverture.

Photo 2 : Vues des participants portant des  foulards roses symbole de leur engagement à lutter contre les violences faites aux femmes.

(Crédit Groupe Congo Médias)

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top