CONGO/ PRISP: RECOUVREMENTS DES RECETTES FORESTIERES, LES DOCUMENTS STRATEGIQUES DE MISE EN ŒUVRE DU SIVL VALIDES - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Economie

CONGO/ PRISP: RECOUVREMENTS DES RECETTES FORESTIERES, LES DOCUMENTS STRATEGIQUES DE MISE EN ŒUVRE DU SIVL VALIDES

Examiner puis  valider  les documents stratégiques  de la prise en main  technique et du déploiement du système informatique de vérification de la légalité (SIVL) en République du Congo dans le but de  garantir son opérationnalisation, tel était  l’objectif affiché à l’atelier qui a réuni les parties prenantes au déploiement du SIVL du Jeudi 25 au samedi 28 juillet 2019 à Kintélé, grâce à l’appui logistique du projet des réformes intégrées du secteur public (PRISP). 

Placé sous la supervision de LONDONGO Guy-Noël, directeur des systèmes d’information du ministère des finances et du budget, l’atelier consacré à l’examen puis la validation des documents stratégiques de la mise  œuvre du système informatique de vérification de la légalité a permis d’informer les experts métiers et informatiques  sur les différentes étapes et documents nécessaires pour l’opérationnalisation du Système informatique de la vérification de la légalité.

Dans son allocution d’ouverture des travaux, monsieur Henri LOUNDOU, directeur de cabinet du ministre des finances et du budget circonscrit cet atelier axé sur la mise en œuvre du SIVL dont l’opérationnalisation vise à contribuer à la sécurisation des recettes et l’optimisation des dépenses de l’Etat : « L’atelier qui commence ce jour s’inscrit dans le cadre de cette mise en œuvre technique et du déploiement national de SIVL. Il porte sur la validation des documents élaborés pour l’opérationnalisation du Système informatique de vérification de légalité en République du Congo. Cette opérationnalisation permettra d’améliorer significativement le recouvrement des recettes  forestières d’ici à l’an 2022 ».

La mise en œuvre du SIVL dont la prise en charge technique et du déploiement seront assurés par  une équipe interministérielle comme convenu entre le ministère des finances  et du budget et le ministère de l’économie forestière permettra  d’acquérir, de produire et de commercialiser les bois légaux et traçables à travers la délivrance de certain document notamment, le certificat de légalité et  l’attestation de vérification à l’exportation.

Cette démarche orientée vers le respect des normes internationales en la matière cadre avec la mise en œuvre de l’APV-FLEGT (Accord de Partenariat Volontaire avec l’union européenne sur l’application des réglementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux) en République du Congo.

Les travaux  auxquels ont pris part les équipes en charge de la prise en main technique et du déploiement du système informatique de vérification de la légalité, dont les membres sont issus des ministères de l’Economie Forestière, du Plan, de la statistique et de l’intégration régionale et celui des Finances et du Budget, plusieurs documents ont fait l’objet de restitution  puis de discussions avant leur validation. Il s’agit entre autres des documents relatifs à  la feuille de route basée sur les priorités et les objectifs du SIVL le manuel modulaire de formation; le plan de la stratégie de formation; le plan de la stratégie d’organiser  la participation active du secteur privé  aux processus APV/FLEGT et certification ; le plan de la stratégie de communication  ainsi que le plan de la stratégie de déploiement du SIVL en République du Congo.

Le secteur forestier représente la deuxième source de revenus en recette pour la République du Congo après le pétrole. Sa contribution au produit intérieur brut se situe légèrement au-dessus de la barre des 5%. Le plan national de développement (PND)2018-2022, prévoit que ce secteur puisse dégage un chiffre d’affaires d’environ 100 milliards de FCFA par an, et contribue pour à peu près 20 milliards de FCFA aux recettes fiscales de l’Etat. Le secteur forestier est le second pourvoyeur d’emplois dans le secteur privé congolais avec 11.000 emplois directs et 15.000 emplois indirects.

L’opérationnalisation effective du système de vérification et de la légalité sera d’une importance capitale tant pour mettre un terme à l’exploitation illégale du bois que pour  garantir la sécurisation des recettes issues du secteur forestier au budget de l’état et au PIB tel que défini dans la vision de la mise en œuvre de l’APV FLEGT d’ici à l’an 2022.

Clôturant les travaux de cet atelier, le représentant du Directeur de cabinet de la ministre de l’économie forestière, monsieur Joachim KONDI, a souligné l’importance de cet atelier qui a permis à l’équipe interministérielle de disposer des outils nécessaires de la prise en main technique du SIVL et a remercié le Projet des réformes intégrées du secteur public (PRISP) qui a rendu possible la tenue de l’atelier.

Photo 1 : Vue des participants  dans la salle

Photo2: photo de faimille après la cérémonie d’ouverture (crédit  Raymond NTI )

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top