CONGO: LE PRET BUDGETAIRE DE 45 MILLIONS D’EUROS PAR  L’AFD SE PRECISE - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Economie

CONGO: LE PRET BUDGETAIRE DE 45 MILLIONS D’EUROS PAR  L’AFD SE PRECISE

Le Senat a adopté le mardi 10 décembre 2019 une loi autorisant la ratification du premier accord d’octroi de crédit signé entre le gouvernement congolais et l’Agence française de développement. Le quitus donné par cette  chambre parlementaire devrait favoriser l’accélération du processus de mise en œuvre de l’accord de prêt de soutien budgétaire de 135 millions d’Euros  conclu entre la France et le Congo  vue de parvenir au versement de la première tranche chiffrée à 45 millions d’Euros.

Deux lois en lien  avec cet accord de soutien budgétaire ont été adoptés au cours de la plénière du mardi 10 décembre. Il s’agit notamment de la loi autorisant la ratification de l’accord-cadre multi-tranche et de  celle  autorisant la ratification du premier accord d’octroi de crédit. Deux accords signés le 18 novembre 2019 entre le Gouvernement de la république du Congo et la France à travers l’Agence française de développement(AFD). L’objectif est de contribuer au redressement de la situation financière du Congo et à la mise en œuvre d’un programme économique et financier du gouvernement dans le cadre de son accord avec le Fonds monétaire international.

Le premier accord concerne les 135 millions d’Euros soit 88 milliards 554 millions 195 mille francs CFA que la France consent de mettre à la disposition du Congo sur une période de 3 ans (2019-2021) et le second  concerne le versement de la première tranche chiffrée à 45 millions d’Euros qui doit intervenir en 2019. La ratification de ces affaires par les deux chambres parlementaires est une bonne nouvelle pour le gouvernement : « Nous sommes très heureux parce que ces deux textes viennent d’être approuvés par l’Assemblée nationale et le Sénat et donc nous allons pouvoir informer nos partenaires de la ratification par les deux chambres de ces deux accords, ce qui devrait leur permettre de nous verser cette première tranche. Cela montre le Congo est en marche vers son redressement progressif», s’est réjoui Bruno Jean Richard ITOUA, Ministre de l’enseignement supérieur, représentant le ministre en charge des finances empêché.

Bien que les appuis budgétaires qu’apportent les partenaires  ne peuvent régler tous les problèmes économiques du Congo ,  ils renforcent tout de même les efforts que fournit le gouvernement dans le but de parvenir au redressement de l’économie nationale. Les réformes visant l’amélioration des recettes du pays couplées à ces appuis budgétaires pourraient aider le pays  à revenir à l’équilibre financier pour mieux faire face à ses obligations.

La démarche entamée  est la suite logique de l’annonce d’aide de la France au Congo faite par le Ministre de l’Economie et des Finances de la France, Bruno le Maire à l’occasion de la réunion semestrielle tournante de la zone Franc tenue le 13 avril 2018 à Brazzaville.

Photo : Vue du ministère des finances (Droits réservés)

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top