CONGO/PRÉSIDENTIELLE: LES FEMMES-CADRES INVITÉES A S’ENGAGER AU CÔTE DU CANDIDAT DE LA MAJORITÉ PRÉSIDENTIELLE - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
PRESIDENTIELLE 2021

CONGO/PRÉSIDENTIELLE: LES FEMMES-CADRES INVITÉES A S’ENGAGER AU CÔTE DU CANDIDAT DE LA MAJORITÉ PRÉSIDENTIELLE

La porte-parole du candidat Denis SASSOU N’GUESSO en charge des questions du genre et des personnes vulnérables, Esther AHISSOU GAYAMA, a invité les femmes cadres du Congo à voter en faveur du président sortant. L’invite a été faite le jeudi 18 mars 2021 à Brazzaville lors d’une rencontre qu’elle a eu avec un échantillon des femmes-cadres congolaises.

La rencontre initiée dans le cadre de la campagne électorale du candidat Dénis SASSOU N’GUESSO a permis à la porte-parole de défendre le bilan du président sortant sur les questions de genre et des personnes vulnérables avant d’appeler les femmes-cadres à voter pour le candidat de la majorité.

Pour Esther AHISSOU GAYAMA les femmes doivent se lancer dans la politique en cette période de mobilisation pour l’élection présidentielle du 21 mars 2021 et se préparer pour les législatives à venir.

Soulignant l’engagement du candidat SASSOU dans la promotion des droits en faveur des femmes en République du Congo, la porte-parole a demandé aux femmes-cadres de jouer leur partition pour le succès du candidat de la majorité.

Elle a précisé que la responsabilité qui incombe aujourd’hui à ces  femmes  du pays est celle consistant à « s’engager pleinement au côté du président candidat Dénis SASSOU N’GUESSO dans cette lutte contre les inégalités sociales dont elles sont victimes ».

Pour elle, cet engagement du candidat sur la parité témoigne prouve sa volonté d’améliorer les droits de la femme pour un meilleur épanouissement de la femme.

Défendant le bilan du président sortant, Ether AHISSOU GAYAMA, énuméré un certain nombre des avancées enregistrées en faveur des femmes. Il s’agit de : la participation de la des femmes dans les instances de prise de décision ; les fonctions politiques ; les fonctions électives ; les fonctions administratives et sur l’éducation de la jeune fille et l’alphabétisation des femmes.

 Sur ce dernier point, la porte-parole a fait savoir que le gouvernement a mis en œuvre une politique de scolarisation de la fille de 2017 à 2021, qui  vise à corriger les disparités entre les filles et les garçons à tous les niveaux du système éducatif.

A noté que cette rencontre  a été marquée par la remise du mémorandum aux femmes.

Photo : Vue des femmes lors des échanges (Droits réservés)

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : +24206 629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top