CONGO : VERS PLUS DE RIGUEUR DU FONCIER DANS L’AMENAGEMENT DES TERRES AVANT LEUR EXPLOITATION - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Société

CONGO : VERS PLUS DE RIGUEUR DU FONCIER DANS L’AMENAGEMENT DES TERRES AVANT LEUR EXPLOITATION

Un partenariat a été conclu le samedi 7 septembre 2019 à Brazzaville entre l’agence foncière pour l’aménagement des terres (AFAT) représentée par sa Directrice Générale Chardelle NGUESSO AYESSA et la fédération des terriens du Congo représentée par son président Aristide MAMPOUYA. Cet acte a été posé  lors du séminaire  de sensibilisation et de formation des acteurs  du foncier sur les outils de l’aménagement foncier, organisé avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement. Ce partenariat dispose qu’avant toute vente et toute occupation  l’AFAT  aménage préalablement les terres et terrains appartenant aux terriens. « C’est un pas important dans la gouvernance foncière de notre pays », s’est exprimé la Directrice générale de l’AFAT.

Ce partenariat fait suite, pour la fédération des terriens, à la recommandation  que celle-ci a prise lors de son assemblée générale  tenue au mois d’Aout  dernier, orientée vers le renforcement des relations de partenariat entre les deux entités.  Commentant  ce partenariat, le ministre des affaires foncières et du domaine public, Pierre MABIALA a dit : «  le partenariat AFAT – Fédération des terriens du Congo qui vient d’être conclu à l’occasion du présent séminaire constitue à cet égard une avancée significative. Il associe deux acteurs majeurs  dont l’un justifie de l’expertise technique en matière d’aménagement, tandis que l’autre jouit de la propriété foncière. Toutes les conditions sont dès lors réunies pour que la vente ainsi que l’occupation des terrains préalablement viabilisés soit effective, et ce  conformément aux prescrits de la loi ».

Il est à noter que dans son discours lors de la cérémonie d’ouverture, Emma NGOUAH ANOH, Représentante résidente adjointe des Nations unies au Congo, a présenté le foncier comme « une ressource qui devrait être au centre des politiques des Etats en matière de gestion  de l’économie nationale. Ce capital  naturel reste en effet la ressource  clé que l’Etat doit rendre disponible tant au profit des investisseurs qu’au profit  des citoyens pour des besoins du développement de l’agriculture, de l’industrialisation, de la politique  du logement  ou encore  la promotion des loisirs, bref, c’est un patrimoine et un actif essentiel pour l’amélioration  des conditions de vie des populations».

A propos du séminaire… 

Il a regroupé pendant deux jours à Brazzaville des participants venus de plusieurs secteurs d’activités ayant un lien avec le foncier. Parmi eux, des délégués des institutions publiques et privées partenaires dans  l’aménagement foncier, des représentants des collectivités locales, des représentants de la Fédération des Terriens du Congo, ceux de la Chambre national des notaires du Congo, de l’Ordre des architectes du Congo et des  représentants des institutions financières.

Ce séminaire a été marqué par  plusieurs exposés portant sur quatre modules à savoir la présentation de l’Agence Foncière pour l’Aménagement des Terrains, la stratégie de mobilisation des ressources, la gestion axée sur les résultats ainsi que les Outils et techniques de base de l’aménagement foncier. Pour la Directrice générale de l’AFAT Chardelle NGUESSO AYESSA, «  les modules choisis pour cette formation  mettent en relief  l’aménagement foncier et la diversité des participants  à cet atelier  montre la complexité du montage d’une opération  d’aménagement  foncier  tant cette opération fait intervenir plusieurs acteurs de l’aménagement ». 

Photo : Un cliché de la signature du partenariat en présence du ministre des affaires foncières et du domaine public (Crédit Groupe Congo Médias).

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top