Economie

CONGO/PEFA: ÉVALUATION DE LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES, LA PHASE DE COLLECTE DES DONNÉES LANCÉE

« C’est une bonne initiative qui a été prise. Nous avons eu l’opportunité de nous approprier la méthode PEFA afin que nous-mêmes, en tant qu’administration, nous ayons connaissance de nos points faibles et forts pour pouvoir les améliorer et de mettre en place des procédures qui nous permettront de passer d’un budget moyen à un budget programme »

Le Conseiller au Budget du Ministre en charge des Finances, Hilaire MAVOUNGOU a invité, le mercredi 12 janvier 2022 à Brazzaville, les Points focaux des différentes administrations publiques congolaises formés sur la méthode d’évaluation des dépenses publiques et responsabilité financière (PEFA) à anticiper la préparation des données nécessaires à l’élaboration du rapport d’évaluation PEFA.

L’invite faite à l’occasion de la clôture de l’atelier de formation sur ladite méthode d’évaluation vise à faciliter le travail de collecte des données que mèneront les experts et favoriser la production du rapport d’évaluation PEFA attendu par le gouvernement de la république  d’ici fin juin.

Formés deux jours durant sur les la méthode de notation PEFA en vue de s’imprégner de cette méthode pour une bonne gestion des finances publiques, les   cadres et agents des  régies financières et d’autres administrations publiques, désignés points focaux, devront s’atteler à la préparation des données au niveau de leurs administrations respectives avant le passage des experts.  

Clôturant les travaux de ce séminaire, le Conseiller au Budget du ministre en charge des Finances, Hilaire MAVOUNGOU, a indiqué que la tenue de ces assises marquait le lancement de la phase des travaux de collecte des données dans les différentes administrations publiques. Une étape qui permettra d’aboutir àl’élaboration du rapport d’évaluation PEFA. « A partir de maintenant, la tache vous revient puisque vous êtes les points focaux choisis, en fonction de vos aptitudes, pour travailler demain avec les experts qui passeront dans vos administrations respectives selon un calendrier qui vous sera communiqué. Ce, pour que vous puissiez anticiper déjà, à votre niveau, la préparation des données qui relèvent de vos administrations respectives pour que nous soyons en mesure de respecter le délai qui nous a été fixé. Il nous faut absolument rendre le rapport en fin juin » a-t-il précisé.

Organisé du 11 au 12 janvier, l’atelier a permis aux participants de s’approprier la méthode d’évaluation des dépenses publiques, dans le but d’acquérir des connaissances qui leur permettront de travailler de manière à favoriser une meilleure évaluation de la gestion des dépenses publiques congolaises.

Le Présidium de la cérémonie de clôture

La démarche saluée par les participants à cet atelier s’inscrit dans l’optique de favoriser une parfaite maîtrise du programme PEFA qui permettra d’assurer une bonne gestion des finances publiques conformément aux normes internationales et la transparence dans la gestion des finances publiques congolaises. « C’est une bonne initiative qui a été prise. Nous avons eu l’opportunité de nous approprier la méthode PEFA afin que nous-mêmes, en tant qu’administration, nous ayons connaissance de nos points faibles et forts pour pouvoir les améliorer et de mettre en place des procédures qui nous permettront de passer d’un budget moyen à un budget programme », s’est réjouie Bertille MAPOUATA, Chargée de Mission au suivi des relations avec la BAD, la BADEA, BDEAC au ministère des Finances.

Une étape essentielle présentée comme le gage d’une évaluation réussie. « Il était nécessaire que nous passions par cette étape parce que c’est un travail fastidieux qui, à notre sens, nécessitait une meilleure connaissance de cette  méthode qui pour certains est nouvelle.», a expliqué le Conseiller du ministre.

Soulignant l’importance de cette formation pour la réussite de cette évaluation, Bertille MAPOUATA a  rappelé que: « Le programme  d’évaluation PEFA a déjà été appliqué au Congo en 2014, mais les équipes des administrations n’étaient pas préparées, ce qui fait que cela n’a pas du tout été concluant. Alors, nos partenaires financiers internationaux ont donc décidé, avec les autorités gouvernementales, d’être pédagogues en expliquant aux administrations ce qui est attendu d’elles afin qu’elles soient plus efficaces non seulement dans la gestion mais aussi sur les meilleures méthodes et pratiques internationales».

A noter que le programme d’examen des dépenses publiques et d’évaluation de la responsabilité financière dit PEFA  s’intéresse au volet gouvernance et offre un appui, un suivi et une analyse permettant une évaluation de la performance de la gestion des finances publiques. Le Congo qui s’apprête à évaluer pour la deuxième fois la gestion des finances publiques s’est lancé dans un processus de modernisation de ses finances publiques à travers une série de réformes qui visent la mise en place d’un système de gestion des finances publiques performant, transparent et surtout conforme aux standards internationaux en la matière.

Photo1: Vue des participants  lors de la clôture de l’atelier

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : +242 06 629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »