CONGO : LE PDCE OUVRE LES PORTES DE L’EMPLOI AUX JEUNES VULNERABLES.

914

Une campagne de sensibilisation pour la formation qualifiante des jeunes vulnérables âgés de 16 à 30 ans officiellement lancée le mardi 05 juin 2018 à Brazzaville. Cette campagne qui cible les jeunes vulnérables vivant en zones urbaines et périurbaines de Brazzaville et de Pointe – Noire vise à promouvoir l’acquisition par les jeunes des compétences à l’emploi et à l’entreprenariat pour en vue de leur insertion sur le marché du travail. L’augmentation des revenus ainsi contribué à l’éradication de l’extrême pauvreté des familles démunies.

Financé par le Gouvernement congolais et la Banque Mondiale, le Projet de Développement des Compétences pour l’Employabilité (P.D.C.E) : « devrait bénéficier à 15 000 jeunes avec une égale répartition entre les hommes et les femmes », a indiqué Auxence Léonard OKOMBI, Coordonnateur du Projet. Ayant pour cibles les jeunes déscolarisés, le Projet organise des formations gratuitement. « Le Projet prend en charge tous les frais de formation des jeunes, une prime de transport est versée, une assurance scolaire est souscrite pour eux et un équipement de protection individuel leur est doté » a-t-il renchéri.

Dans son allocution d’ouverture Nicéphore Antoine Thomas FYLLA de Saint Eudes, Ministre de l’Enseignement Technique et professionnel, de la Formation Qualifiante et de l’Emploi a souligné que cette campagne de sensibilisation « marque  notre volonté de réduire de façon significative le déficit en formation qualifiante dans notre pays en mettant à la disposition des jeunes toutes les informations sur les opportunités offertes par le gouvernement à travers le P.D.C.E et devant contribuer sans risque de nous tromper à améliorer leur chance d’accéder à un emploi ». Ce qui fait de ce Projet : « une école de seconde chance pour les jeunes désœuvrés et déscolarisés » a-t-il poursuivi.

Notons que ce projet qui est à sa deuxième cohorte a été lancé en 2014. Et, au terme de la première phase, 1 500 jeunes ont été formés et les résultats escomptés n’avaient pas été atteints pour multiples raisons parmi lesquelles : « l’insuffisance du nombre des prestataires de formation ; la capacité d’accueil des prestations identifiées ; la quasi absence des prestataires privés ayant un plateau technique performant ; le financement des 2/3 des activités par le gouvernement ; l’identification des véritables jeunes vulnérables et les difficultés dans l’insertion des jeunes » a énuméré le Coordonnateur du Projet.

Pour éviter à cette deuxième phase les difficultés rencontrées lors de la phase dite pilote, le P.D.C.E envisage d’améliorer ses résultats en intégrant des nouvelles filières de formation, l’implication des établissements publics dans la formation des jeunes, l’augmentation du nombre des prestataires, la collaboration avec le Projet LISUNGI pour un meilleur ciblage des jeunes vulnérables ; le recrutement des ONG pour la sensibilisation et la mobilisation des jeunes.

Face à ce challenge, une communication de proximité sera de mise. C’est pourquoi l’implication des Maires, des chefs de quartiers, des confessions religieuses, des relais communautaires, des ONG est vivement souhaitée dans cette campagne de sensibilisation.

Il est à noter qu’à l’issue de cette campagne, une collecte des candidatures sera organisée dans les centres retenus. A Brazzaville, les jeunes se feront enrôler du 27 juin au 04 juillet 2018 dans les lieux ci-après : les gymnases

  • Maxime MATIMA de Makélékélé (Ex centre sportif) ;
  • Henri ELENDE du stade Massamba Débat ;
  • Nicole OBA de Talangai (non loin de l’hôpital de Talangai) ;
  • Et au centre de formation professionnel DON Bosco.

A Pointe – Noire, trois centres de collecte sont retenus et seront ouverts du 05 au 11 juillet 2018 :

  • Centre Professionnel Madre MORANO à Tié-Tié et Ngoyo ;
  • La Mairie du 5ème arrondissement Mongo MPOUKOU ;
  • Et au centre CEFA des services.

Les candidats devront se munir pour leur inscription : d’une pièce d’identité (si possible), d’une copie d’acte de naissance et d’une attestation de niveau.

Les jeunes vulnérables qui seront sélectionnés pourront suivre des formations dans les filières de leur choix parmi lesquelles la soudure, la menuiserie, la mécanique auto, l’ébénisterie, la cuisine – pâtisserie, l’agriculture, l’élevage, la couture, l’infographie, la coiffure, l’électricité, …




One thought on “CONGO : LE PDCE OUVRE LES PORTES DE L’EMPLOI AUX JEUNES VULNERABLES.

  1. Kissi Givenchy

    J’espère que il’y pas de ça particulier ici au Congo il y trop de corruptions moi je me suis inscrit et je j’espère avoir une place. Merci beaucoup pour votre aide Dieu vous Donnera toujour la bonne santé.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *